Nestlé et Monoprix prennent des mesures en faveur de l'écologie

prospectus
Nestlé et Monoprix prennent des mesures en faveur de l'écologie
Par Anaïs Martinez publié le
1612 lectures

Prenant conscience des enjeux environnementaux, certaines marques de l'agroalimentaire repensent progressivement leur politique et leurs produits. Récemment, le groupe Nestlé a annoncé qu'il allait, dès le mois prochain, arrêter d’intégrer des pailles en plastique dans ses produits. De son côté, Monoprix cesse la distribution de ses catalogues papier.

Écologie et consommation, deux termes opposés ? Pas toujours. Afin d'agir en faveur de l'environnement, même dans l’agroalimentaire, certaines marques prennent progressivement des mesures pour enrayer le gaspillage et la pollution. Dernier en date : Nestlé. 

Stop au plastique !

Le plastique, surproduit en terme de quantité à la surface du globe, est loin d’être écologique. Nestlé, leader de l’agroalimentaire, participe aux efforts lancés par plusieurs entreprises, dont Danone, qui se sont engagées à rendre tous leurs emballages recyclables ou réutilisables d’ici 2025. Nestlé précise qu’elle va recourir à "des matériaux alternatifs, tels que le papier, ainsi qu’à des concepts innovants pour réduire les déchets".

Nestlé collabore avec l’américain Danimer Scientific pour développer une bouteille biodégradable dans l’eau de mer et recyclable et avec PureCycle Technologies en vue de produire du polypropylène recyclé de qualité alimentaire. Le polypropylène est un polymère utilisé pour l’emballage de produits alimentaires.

Votée en décembre dernier, l’interdiction du plastique à usage unique sera effective en 2021, il faudra donc que les marques aient trouvé des solutions pour remplacer le plastique d’ici là.

Monoprix dit adieu aux catalogues papier

Dans une logique de préservation de l’environnement, l'enseigne Monoprix a annoncé le 10 janvier dernier dans un communiqué de presse qu'elle renonçait à la distribution de ces catalogues papier. Cela permettra d’économiser 24 000 tonnes de papier pour la distribution de ces 30 millions de catalogues dans ces points de vente chaque année. Une charge en moins pour la planète et le recyclage ! Elle précise aussi que "l'impact écologique du prospectus digital est 14 fois inférieur à celui du papier". Les catalogues resteront tout de même disponibles sur l’application mobile.

"La digitalisation des catalogues, en plus de proposer le bon produit, à la bonne personne, au bon moment, constituera une vraie avancée environnementale", commente la marque dans son communiqué.

Source(s):
  • Communiqué de presse Monoprix
  • Reuters
Commentaires