Cystite : les remèdes naturels pour soigner cette infection urinaire

femme ayant mal au ventre
Cystite : quels remèdes naturels contre les cystites?
Par Anaïs Martinez publié le
2575 lectures

Souvent source de grand inconfort, la cystite touche davantage les femmes que les hommes. Sous les conseils de Charlotte Régnier-Vigouroux, naturopathe et grâce au livre "Les épices qui guérissent" de Murielle Toussaint, Bio A la Une vous propose quelques remèdes pour soulager cette infection urinaire.

La cystite peut intervenir à tout moment de la vie quotidienne. Elle survient en cas de mauvaise hydratation au cours de la journée, après un rapport sexuel ou en cas de déséquilibre de la flore intestinale ou vaginale , ou même à cause de vêtements trop serrés. Certaines femmes sont également sujettes aux cystites à répétition. Une situation qui peut vite devenir infernale.  
Souvent les responsables sont de petites bactéries qui remontent le long de l’urètre et s'accrochent au niveau de la vessie. Les symptômes se caractérisent par une envie urgente d’uriner, des brûlures au niveau de l’urètre ou du bas-ventre. Voici quelques conseils pour affronter ces maux. 

Bien s’hydrater en cas de cystite

Que vous souffriez ou non d'une cystite, il est important de boire au moins 1,5 litres d’eau chaque jour. Mais cela l'est encore plus en cas d'infection urinaire. Une bonne hydratation permet de stimuler la filtration et l’élimination des bactéries.

Penser à la cranberry 

Réputée pour lutter contre les infections urinaires, la cranberry est une alliée de choix pour les antioxydants qu’elle contient et permet de déloger les bactéries accrochées aux muqueuses. Attention à bien la choisir bio car le jus industriel est bien trop sucré.  

Les vertus du thé vert

Le thé vert est aussi assez efficace car très diurétique, c’est-à-dire qu'il augmente la sécrétion urinaire.

Vous pouvez aussi optez pour un bol de cresson à boire matin et soir comme le conseille Murielle Toussaint  dans son ouvrage Les épices qui guérissent (Ed. Mosaïque-Santé).

Choisir des plantes drainantes

En cas de cystite, il faut éliminer les germes ou bactéries présentes dans la vessie, d’où l’importance de boire des infusions pour vous soulager.
Les plantes phares anti-cystites sont nombreuses : la busserole, la bruyère, la piloselle, la reine des prés, et même l’hibiscus comme le fait remarquer Charlotte Régnier-Vigouroux. Toutes peuvent se prendre en infusions ou en gélules. Petite originalité pour l’hibiscus : "vous pouvez vous faire une infusion à partir de ses pétales mais pas plus de 5-10 minutes", comme le signale la spécialiste, "car cela infuse vite". Autre remède : prendre de l’échinacée en gélules.

Préparer son infusion

Portez à ébullition ½ litres d’eau dans une casserole d’eau. Quand l’eau est frémissante, la retirer du feu et y mettre la plante choisie. Comptez une dizaine de minutes pour bien infuser. Pour une meilleure infusion, posez un couvercle sur la casserole après y avoir mis les plantes. Ainsi, la diffusion des arômes sera plus efficace.

Attention à ne pas rajouter de sucre dans ces décoctions car "le sucre nourrit les bactéries", comme le précise Charlotte Régnier-Vigouroux.

Surveiller son régime alimentaire

Lorsque la cystite survient, votre régime alimentaire ne doit pas être négligé non plus. Éviter les aliments trop gras et surtout trop sucrés car les bactéries en raffolent. "Pas de sucre" rappelle Charlotte Régnier-Vigouroux. Il faut faire attention au taux d’acidité du corps, facteur aussi de prolifération des bactéries. "Le lait de vache par exemple n’est pas conseillé car trop engraissant" selon la naturopathe.

Stimuler ses défenses immunitaires

En cas de cystites, votre corps est souvent affaibli. N'hésitez pas à stimuler votre organisme pour refaire vos défenses immunitaires.

"Pour stimuler son immunité, on peut prendre du propolis, de l’extrait de pépin de pamplemousse ou du thym , ce sont des compléments naturels pour rebooster les défenses immunitaires", renseigne Charlotte Régnier-Vigouroux, naturopathe

"Vous pouvez utiliser des probiotiques intestinaux et vaginaux", ajoute-t-elle. En cas de prise d’antibiotiques, les probiotiques permettent de restaurer la flore et d’éviter la fragilisation des muqueuses suite au traitement.

Les huiles essentielles

Charlotte Régnier-Vigouroux déconseille de prendre directement des huiles essentielles. Il est préférable de les prendre en capsule car "elles sont très puissantes". Privilégiez les huiles essentielles antiseptiques et anti-infectieuses comme la sarriette, l’origan ou même la cannelle.

A noter : en cas de grossesse ou si vous allaitez, les huiles essentielles sont fortement déconseillées.

Les graines à choisir

Dans l’ouvrage de Murielle Toussaint Les épices qui guérissent, plusieurs remèdes à base de graines sont proposés. Si vous êtes adepte des infusions, vous pouvez choisir de prendre des graines de coriandre. Mettez une cuillère à café de graines de coriandre pour une tasse d’eau, attendez que l’eau frémisse et laissez infuser 10 minutes, en utilisant toujours un couvercle.
L’autre alternative ce sont les graines de pavot, à boire 2 à 3 fois par jour avec un peu de miel.


En clair, pour venir à bout de cette infection urinaire, l’essentiel est de bien s’hydrater, et de continuer à faire attention à son alimentation. Et si vos symptômes persistent après ces recettes de grand-mère, n'hésitez pas à consulter un médecin. 

 

Source(s):

Découvrez une sélection de produits bio issus de notre guide d'achat :

Commentaires