Additifs, pesticides, perturbateurs endocriniens : des substances controversées dans le pain

Additifs, pesticides, perturbateurs endocriniens : des substances controversées dans le pain
Additifs, pesticides, perturbateurs endocriniens : des substances controversées dans le pain
Par Cécilia Ouibrahim publié le
22382 lectures

Nature, complet ou encore sans gluten, le pain regorge de sel, d’additifs, de mycotoxines et de pesticides, si l’on en croit la nouvelle enquête du magazine 60 millions de consommateurs.

Aliment de référence dans les traditions culinaires françaises, le pain s’invite à toutes les tables. Attention cependant à bien le choisir. Certaines références seraient bourrées d’additifs, de pesticides et de perturbateurs endocriniens, selon 60 millions de consommateurs. Les pains artisanaux ou vendus en supermarchés “peuvent cacher de nombreux “auxiliaires technologiques (substances utilisées en agro-alimentaire pour transformer les aliments, ndlr), des mycotoxines et des traces de polluants”, met en garde le magazine dans son numéro de février. 
Une conclusion issue d’analyses effectuées autour de la recherche de la qualité nutritionnelle du pain et l’éventuelle présence d’éléments toxiques. Le constat est sans appel : près d’un quart des références analysées présente des résidus de pesticides, quantifiés dans des pains de mie et des pains complets.

Excès de sel

Nature, complet, aux céréales… au total, l’association de consommateurs a passé au crible 65 références. La quasi-totalité des aliments, en particulier les baguettes, présentent une quantité excessive de sel. Plus surprenant encore : les différences entre le pain vendu en boulangerie artisanale, en franchise (Paul, Marie Blachère, etc.) ou en grande surface, sont “quasi inexistantes” selon le magazine.

Additifs, pesticides et perturbateurs endocriniens 

Si près d’un quart des produits examinés contient des pesticides, 60 millions de consommateurs pointe également du doigt la présence de mycotoxines et de perturbateurs endocriniens. Des additifs et des auxiliaires technologiques ont été détectées dans certains échantillons. Tandis que 14 de ces substances sont autorisées dans la préparation des baguettes blanches, “le consommateur ne sait rien de ces ajouts”, déplore Patricia Chairopoulos. Et d’ajouter : “Le pain étant souvent vendu en vrac, il n’y a pas d’obligation d’étiquetage”. Aussi, les quantités de substances controversées détectées respectent les réglementations dans la plupart des cas. “À quand une limite réglementaire pour le pain ?”, s’indigne 60 millions. 
Heureusement, le consommateur peut se fier à la baguette de “tradition française” ainsi qu’au pain à base de levain, encadrés par le décret du 13 septembre 1993 qui n’autorise la présence que de farine, sel, eau, levure (ou levain) et ne tolère que 5 adjuvants naturels (farine de fèves, de soja et de malt de blé, gluten et levure désactivée) ainsi que l’amylase fongique, un auxiliaire technologique.

Pain de mie : plusieurs marques en ligne de mire

Les pains de mie ne sont pas en reste, notamment ceux préemballés. Plus de la moitié contient des additifs, suspectés d’être à l’origine d’effets secondaires et de troubles intestinaux “à partir d'une certaine quantité ingérée”. En bas du classement : le pain Wiso sans gluten (plus de 20 ingrédients sur l’étiquette) et les pains de mie aux céréales Schär et Leader Price (16 ingrédients). Bonnets d’âne pour le pain de mie Graines et céréales de la marque Auchan et le pain de mie Carrefour longue conservation qui contiennent 5 à 6 résidus de pesticides. 
L’analyse a également révélé la présence de perturbateurs endocriniens. Parmi eux, la cyperméthrine, détectée dans 10 références, dont 4 références de pains de mie nature : Chabrior extra-moelleux (Intermarché), Repère-Epi d’or extra-moelleux (E.Leclerc), Carrefour longue conservation, et Auchan extra-moelleux. 

Le bio, grand gagnant !

Patricia Chairopoulos précise cependant que “des résidus de pesticides ont aussi été retrouvés dans plusieurs références de baguettes et de pains complets achetés chez des artisans boulangers”. Bonne nouvelle du côté des références bio analysées. En tête du classement, la baguette Casino bio, le Pain boule Carrefour bio, le pain complet Casino bio ainsi que le pain de mie aux céréales Monoprix bio qui ne contiennent aucune substance décriée.

Commentaires