Réchauffement climatique : quels impacts sur la grossesse ?

Une femme enceinte
Les effets du réchauffement climatique lors de la grossesse sont très néfastes
Par Hanen Slimani publié le
620 lectures

De nombreuses études se font l’écho des conséquences néfastes du réchauffement climatique sur la grossesse. Dernière en date, une étude du Journal of American Heart Science révèle que la pollution pourrait favoriser les malformations cardiaques congénitales.

Les risques sanitaires et environnementaux du réchauffement climatique ne sont plus à prouver. Pourtant, la recherche en découvre un peu plus chaque jour sur les dangers de ce phénomène. La célèbre revue scientifique “Journal of the American Heart Association” publiait, le 30 janvier dernier, une étude sur les conséquences du réchauffement climatique lors de la grossesse. Les résultats de cette étude confirment les recherches déjà menées sur le sujet. Les effets sont désastreux pour l’enfant et la mère. Et pour cause, cette étude pointe du doigt les risques avérés de malformations cardiaques congénitales chez l’enfant.

Éviter les chaleurs extrêmes

Les résultats de cette étude sont effarants. En partant du principe scientifique que le réchauffement climatique allait accroître aux États-unis lors des prochaines années, le département santé-environnement de l’Etat de New York a modélisé cet effet pour huit états américains  sur la période 2025-2035 (Arkansas, Texas, Californie, Iowa, Caroline du Nord, Géorgie, New York, Utah). Selon les chercheurs, près de 7000 cas additionnels de malformations cardiaques congénitales pourraient se développer dans ces régions.

La région qui pourrait être la plus affectée dans ce cas serait le Midwest, qui a enregistré une hausse de chaleur supérieure à 60 % par rapport à la période de référence analysée (1995-2055).  Shao Lin, la chercheuse à l’origine de cette initiative, explique que les cliniciens doivent informer “les femmes enceintes et celles qui envisagent une grossesse d'éviter les chaleurs extrêmes, en particulier 3 à 8 semaines après la conception, période critique de la grossesse".

Des effets sur la prématurité et le poids

Pour appuyer son propos, l’équipe s’est également basée sur deux études également menées par des chercheurs américains sur les effets du réchauffement climatique sur la grossesse à Guangzhou, en Chine et à Brisbane, en Australie. Ces études ont démontré l’impact probable du phénomène climatique sur la naissance prématurée et sur le poids de l’enfant.

"Nos résultats soulignent l'impact alarmant du changement climatique sur la santé humaine et soulignent la nécessité d'améliorer la préparation afin de faire face à la montée attendue dans une maladie complexe qui nécessite souvent des soins et un suivi à vie", a déclaré Shao Lin. Il est donc urgent d’agir pour protéger les générations à venir.

 

Source(s):
Commentaires