Moins de la moitié des œufs achetés, issus d'élevage en cage

L'élevage de poules en cage est en perte de vitesse
L'élevage de poules en cage est en perte de vitesse
Par AFP/Relaxnews publié le
287 lectures

Moins de la moitié des œufs vendus dans les grandes surfaces en 2018 étaient issus d'élevages en cage, une première selon l'interprofession de l'œuf.

"Pour la première fois, les œufs issus d'élevages alternatifs représentent plus de la moitié des œufs vendus en hypers et supermarchés, avec 51,8 % de part de marché en volume, contre 49,1 % en 2017 ", a annoncé lundi le CNPO (interprofession des œufs).

"Les œufs issus des poules élevées au sol progressent à +15,8 % en volume, les œufs bio à +12,4% et les œufs de plein air à +6,3 %. Quant aux œufs standard, ils enregistrent un recul de -3,4 % en volume sur 1 an", détaille le CNPO.

Le scandale du friponil

Le secteur des œufs avait été chamboulé à l'été 2017 par une fraude liée à l'utilisation par des producteurs en Belgique et au Pays-Bas d'un anti-parasite interdit dans la chaîne alimentaire, le fipronil. Aucune trace de fipronil n'avait toutefois été retrouvée dans les élevages français.
La filière œufs avait, à la suite de cette crise, lancé un label "œufs de France" garant de l'origine des produits, lui permettant d'entrer dans la famille des produits agricoles de France. L'adoption de ce logo s'inscrivait dans la poursuite de la "mutation" de la filière, soumise à de multiples pressions, venant des associations de défense des animaux, de la grande distribution et des consommateurs.

La filière, qui produit 15 milliards d'œufs chaque année en France, s'est engagée à ce qu'une poule sur deux soit élevée autrement que dans des cages d'ici à 2022.

 

Commentaires