Les boissons light favoriseraient le risque d’AVC

Les boissons allégées ne sont pas sans risque pour la santé.
Les boissons allégées ne sont pas sans risque pour la santé.
Par Hanen Slimani publié le
1555 lectures

Une nouvelle étude publiée dans la célèbre revue scientifique de l’American Heart Association met en avant les effets de la consommation de boissons allégées en sucre sur le coeur. Ces aliments favoriseraient le risque d’AVC chez les grands consommateurs.

Depuis leur arrivée sur les étals de nos supermarchés, les boissons light ne cessent d’être décriées. Destinées aux personnes souhaitant alléger leur consommation en sucre, de nombreux spécialistes ont très vite pointé du doigt qu’elles induisaient le consommateur en erreur. Car si les boissons allégées sont pauvres en sucre, il n’en est pas moins remplacé par de nombreuses autres substances toutes aussi, voire plus, controversées.

Des risques pour le système cardiaque

Dans une étude publiée le 14 février dernier, les chercheurs de l’American Heart Association ont mis en évidence les effets néfastes de ces boissons sur le système cardiaque. Chez les femmes ménopausées tout particulièrement, les édulcorants chimiques présents dans ces aliments favoriseraient le risque d’AVC (accident cardio-vasculaire).

Sur un panel de plus de 81 000 femmes âgées de 50 à 70 ans, les chercheurs ont observé les effets des boissons allégées pendant près de 12 ans. Les conclusions sont accablantes : celles qui consomment plus de 2 boissons de ce type par jour ont un risque accru de 23 % de faire un AVC, et sont 29 % plus susceptibles de développer des maladies cardiaques. Plus effrayant, les résultats révèlent que ces femmes ont 16 % de risque en plus de mourir de toutes causes confondues.

Les consommateurs, mal informés

Pour l’équipe de chercheurs, ce triste constat s’explique par la désinformation qui règne autour de ces additifs. Les consommateurs pensent souvent bien faire en ingérant ces aliments. Pourtant, les édulcorants qui sont souvent des produits transformés peuvent avoir un impact bien plus négatif que le sucre sur leur corps. "De nombreuses personnes bien intentionnées, en particulier celles qui sont en surpoids ou obèses, boivent des sodas light pour réduire les apports caloriques de leur alimentation. Mais nos recherches indiquent que ces boissons ne sont pas inoffensives", explique Yasmin Mossavar-Rahmani, directrice de l'étude et professeur d’épidémiologie clinique à New York.

Cette étude n’a pour le moment pas permis de déterminer exactement quels édulcorants artificiels étaient nocifs.

Source(s):
Commentaires