Quelles solutions pour la transition énergétique ? L’Assemblée nationale veut votre avis

Quelles solutions pour la transition énergétique ? L’Assemblée nationale veut votre avis
Quelles solutions pour la transition énergétique ? L’Assemblée nationale veut votre avis
Par Cécilia Ouibrahim publié le
382 lectures

Alors que la consultation sur le changement d’heure a connu un véritable engouement avec plus de 2 100 000 votants, l’Assemblée nationale souhaite obtenir une contribution massive des citoyens concernant la transition énergétique.

"Lever les freins à la transition énergétique : oui, mais comment ?" Mobilités, énergies renouvelables, fiscalité écologique… l’Assemblée nationale a lancé, mercredi 6 mars, une consultation citoyenne visant à contourner les limites de la transition. A l’initiative de ce projet : la mission d’information commune sur les freins à la transition énergétique, créée en juillet dernier. 

“Des solutions pour accélérer la transition”

La mission d’information a d’ores et déjà abordé une vingtaine d’auditions auprès des pouvoirs publics, des professionnels des filières énergétiques ou encore des responsables associatifs. L’organisation souhaite recueillir l’avis des citoyens, qui pourront débattre et proposer, pendant six semaines, leurs solutions sur la plateforme de consultation numérique de l'Assemblée nationale. Jusqu’au 17 avril 2019, les Français pourront donc livrer leurs opinions autour de sept thèmes phares :

  • les freins à la mobilité durable

  • les freins aux économies d’énergie

  • le rôle des filières énergétiques et industrielles

  • les freins au développement des énergies renouvelables

  • les freins au changement des pratiques

  • les freins économiques et fiscaux

  • les questions de méthode et d’organisation.

Si la hausse programmée du prix des carburants a impulsé le mécontentement des citoyens, l'Assemblée nationale espère “mobiliser l’expertise citoyenne” et trouver "des solutions pour accélérer la transition".
"Nous avons décidé d’innover en créant cette consultation publique en ligne pour mobiliser les initiatives citoyennes, les expertises des professionnels", a expliqué à l’AFP, Julien Dive, président de la mission d’information.

Commentaires