Changement d’heure : les eurodéputés ont voté

Changement d'heure : le vote du Parlement
Changement d’heure : les eurodéputés ont voté
Par Elodie-Elsy Moreau publié le
9275 lectures

Changer d’heure : bientôt de l’histoire ancienne ? Ce mardi 26 mars, les députés européens se sont prononcés pour une suppression du changement d'heure saisonnier, au printemps et à l'automne, dès 2021.

Le sujet du changement d’heure fait débat depuis plusieurs années. Si lors de son entrée en vigueur -en 1976 pour la France- il s’agissait de réaliser des économies d'énergie, celles-ci se sont, en réalité, révélées peu fructueuses. Et les détracteurs n’ont cessé de soulever les problématiques de sommeil et de santé causées par cette mesure.

Suite à une initiative citoyenne, la Commission européenne avait proposé en septembre 2018 une nouvelle directive pour en finir avec ces changements dès 2019. Mais les différents gouvernements désiraient un délai supplémentaire pour s’organiser.

Les ministres des transports européens, réunis en décembre, ont donc envisagé la date de 2021 pour abandonner ce système. "À l’issue d’une action de coordination, chaque État membre devra alors décider de son heure légale et de choisir s’il y a lieu ou non d’opter pour l’heure d’été permanente ou l’heure d’hiver permanente." Ce mardi 26 mars, le Parlement européen s’est prononcé.

Une large majorité pour y mettre fin

Le texte pour la suppression du changement d’heure a été adopté au Parlement européen, à Strasbourg, à 410 voix pour (et 192 contre). Si ce projet de loi (qui doit encore être étudié et soumis aux avis du Parlement et du Conseil représentant les Etats membres) est entériné, les pays optant pour l'heure d'été devraient changer leurs horloges pour la dernière fois en mars 2021 et ceux optant pour l'heure d'hiver en octobre 2021.

En effet, chaque pays a la possibilité de choisir le fuseau horaire qui lui convient le mieux. Pour rappel, en France, c’est l’heure d’été qui a été plébiscitée majoritairement. La consultation en ligne organisée par la commission des Affaires européennes de l'Assemblée nationale en février dernier a reçu plus de deux millions de réponses. Presque 84 % des participants étaient en faveur de la fin du changement d'heure.

Eviter la cacophonie

"On ne peut pas se permettre d'avoir un ‘patchwork’ d'heures différentes dans l'Union européenne, en conséquence nous attendons des Etats membres qu'ils coordonnent leurs décisions", a insisté l'eurodéputée suédoise Marita Ulvskog (S&D, gauche), rapporteure du texte. Pour certains députés, donner la possibilité à chaque Etat de choisir l'heure à laquelle il souhaite rester risque de provoquer des dysfonctionnements majeurs. L'eurodéputé français Renaud Muselier (LR) évoque la possibilité de créer "une usine à gaz"

Pour l’heure, le changement est encore d’actualité. N’oubliez pas d’avancer votre montre de 60 minutes dans la nuit de samedi à dimanche.

Source(s):
Commentaires