Les plantes sauvages comestibles accessibles aux enfants grâce à François Couplan et Florian Kaplar

Les plantes sauvages comestibles accessibles aux enfants grâce à François Couplan et Florian Kaplar
Les plantes sauvages comestibles accessibles aux enfants grâce à François Couplan et Florian Kaplar
Par Mathieu Doutreligne publié le
1122 lectures

Les plantes sauvages comestibles est un guide illustré de dessins réalistes et de photos pour apprendre aux enfants à observer et à identifier une vingtaine de plantes sauvages, qu’ils croisent tous les jours sans en avoir conscience, à la ville ou à la campagne.

Ces pages imaginées par François Couplan et Florian Kaplar sont l’occasion d’un véritable éveil à la nature : sensibilisation aux saisons, à la biodiversité, sans oublier l’éveil du goût le tout grâce aux grandes classiques comme le pissenlit, l’ortie, le coquelicot ou des plantes moins connues mais tout aussi bienfaisantes comme l’alliaire, la carotte sauvage, le chénopode blanc ou la reine-des-prés.

Un sujet actuel (observation et identification, cueillette et consommation de plantes) qui s’inscrit dans la lignée de ceux que les parents souhaitent faire découvrir à leurs enfants.

Nous avons eu l'occasion de nous entretenir avec Florian Kaplar qui nous explique plus en détail les bienfaits de ces plantes qui poussent toutes seules.

Pourquoi devrions-nous tous avoir régulièrement des plantes sauvages comestibles dans notre assiette (ou notre pharmacie) ?

Même si on n'y prête plus beaucoup d'attention, les plantes font partie de notre environnement immédiat, y compris en milieu urbain. Nos modes de vie modernes nous en ont éloignés alors qu'elles sont encore couramment utilisées en Afrique notamment, où les médicaments sont peu accessibles, chers et souvent des faux. Elles représentent pour qui sait les identifier et en connaît les usages, un complément d'alimentation gratuit et durable. Ainsi, le chénopode blanc, présenté dans le livre, se déguste comme un "épinard sauvage".

“Elles représentent pour qui sait les identifier et en connaît les usages, un complément d'alimentation gratuit et durable.”

Quel est le plus grand préjugé sur ces plantes ?

Les préjugés sur les plantes sauvages sont en général favorables et reflètent l'intérêt croissant qu'elles suscitent. Le plus symbolique est selon moi le retour à la naturalité (en se gardant bien de croire que tout ce qui est naturel est sain). Les plantes sauvages donnent aussi l'impression à l'amateur qui les étudie de se réapproprier des connaissances ancestrales qui ne se transmettent plus guère.

Pourquoi avoir eu envie d’apprendre aux plus jeunes à décrypter ?

Les plantes sont assez peu étudiées en classe. Par exemple, personne n'explique aux enfants ce qu'est une ortie, pas plus que sa composition qui en fait l'une des plantes sauvages les plus intéressantes sur les plans nutritionnel et thérapeutique.

Avez-vous l’impression que les enfants ressentent un éveil à la nature plus que les adultes ?

Les plus jeunes ont un lien spontané à la nature qui les prédispose à vouloir en savoir plus dans ce domaine. Un enfant qui aura appris à reconnaître une plante et ses usages en parlera à ses parents, ses frères et soeurs, ses amis. Grâce à ce livre, cet apprentissage qui demande un peu de patience et de l'expérience est rendu ludique tout en restant rigoureux sur le plan scientifique. Le livre truffé de devinettes, de défis et de délicieuses recettes s'adresse plus particulièrement aux enfants mais les adultes qui s'initient utiliseront ce manuel avec tout autant de plaisir.

Plus généralement, quel devrait-être la place du monde sauvage dans la vie moderne ?

Les plantes sauvages existaient avant nous et existeront sûrement après nous. Nous avons besoin d'elles, l'inverse est faux. Quoi de mieux que de découvrir un pan entier de la biodiversité avec les plantes sauvages comestibles ?

“Les plantes sauvages existaient avant nous et existeront sûrement après nous. Nous avons besoin d'elles, l'inverse est faux.”

Elles sont là, partout, il suffit parfois juste de prendre le temps de les observer. S'éveiller aux plantes sauvages comestibles par nos sens (la vue, le toucher et l'odorat), pour renouer avec la nature, et prendre conscience de son importance, c'est le message que j'ai voulu faire passer dans ce livre avec François Couplan.

 

Florian Kaplar : Naturo-Passion.com
François Couplan : Couplan.com

Commentaires