Des scientifiques sur la piste d’un traitement naturel contre certaines causes de cécité

Des scientifiques sur la piste d’un traitement naturel contre certaines causes de cécité
Des scientifiques sur la piste d’un traitement naturel contre certaines causes de cécité
Par Cécilia Ouibrahim publié le
1206 lectures

Et si un remède naturel permettait de retrouver la vue ? Au regard d’une récente étude menée par des chercheurs britanniques et américains, cela pourrait bien devenir possible, selon l’origine de la cécité. Explications.

Si retrouver la vue paraît irréalisable, une découverte surprenante vient repousser les limites du possible. Et, comme toujours, la nature serait notre meilleure alliée santé. Tandis que les médecins du monde entier souhaitent redonner la vue aux aveugles, une thérapie révolutionnaire et naturelle pourrait soigner les troubles oculaires. Cette solution miracle : une plante de la famille des Hyacinthaceae et ses dérivés de synthèse. 

Des propriétés anti-prolifératives

Trouble oculaire caractérisé par une déficience visuelle, la cécité peut être causée par de nombreux facteurs. Rétinopathies diabétique et de la prématurité, dégénérescence maculaire liée à l'âge ou encore glaucome… ces affections touchent plus d’un Français sur 100 et seraient en passe d’être soignées naturellement si l’on croit la découverte surprenante d’un consortium de chercheurs britanniques et américains. L’étude, publiée dans le journal scientifique American Chemical Society, et menée par les universités d’Indiana et de Surrey, révèle les vertus d’une plante spécifique contre la cécité. 

Selon les scientifiques, les traitements anti-angiogéniques, -médicaments qui empêchent la formation de vaisseaux sanguins qui irriguent les tumeurs cancéreuses-, "sont indispensables pour compléter les produits biologiques existants". Par ailleurs, les activités antiprolifératives se manifestent grâce à un type de molécules, les homoisoflavonoïdes, présentes dans certaines plantes. Les chercheurs ont donc étudié les propriétés anti-angiogéniques d’un groupe de plantes de la famille des Hyacinthaceae. Ils ont alors observé que les extraits analysés favorisaient une meilleure activité oculaire chez des animaux atteints de cancers de l’oeil. Les scientifiques estiment donc que les plantes Hyacinthaceae renferment des qualités anti-angiogéniques et anti-prolifératives sur les cellules rétiniennes touchées par la maladie. 

Des traitements à base de plantes

"Perdre la vue est une expérience dévastatrice, ces résultats suggèrent de futurs traitements inspirés de la nature", espère la professeure Dulcie Mulholland, cheffe du département de chimie à l'Université de Surrey et auteure principale de l’étude. Elle souligne également que la nature "a encore beaucoup de secrets et de potentiel à révéler pour de nombreuses affections oculaires dégénératives". Ces conclusions ouvrent donc la voie à des traitements à base de plantes Hyacinthaceae et de leurs dérivés synthétiques.

 

Commentaires