Hospitalisation : un rétablissement plus rapide grâce aux fleurs ?

Hospitalisation : un rétablissement plus rapide grâce aux fleurs ?
Hospitalisation : un rétablissement plus rapide grâce aux fleurs ?
Par Elodie-Elsy Moreau publié le
2439 lectures

La nature au chevet des malades ! Selon une récente étude de la Société américaine d'horticulture, les fleurs fraîches auraient des effets thérapeutiques sur les personnes hospitalisées.

Alors que certains établissements hospitaliers interdisent aux visiteurs d’apporter des fleurs aux patients, notamment pour réduire le risque de maladies nosocomiales, cette nouvelle étude pourrait les inciter à faire marche arrière. Une recherche de la Société américaine d'horticulture démontre que les patients ayant reçu des fleurs durant leur séjour à l’hôpital se rétablissent plus rapidement.

Moins de douleur et davantage de bonheur ?

Pour dresser cette conclusion surprenante, les auteurs de l'étude ont suivi 90 malades,  ayant été opérés au niveau de la zone abdominale. Certains étaient installés dans des chambres ornées de plantes, alors que les autres étaient dans des salles dépouvues de décoration florale. 

D’après les observations des chercheurs, les patients bénéficiant de fleurs présentaient une pression sanguine moins élevée et un rythme cardiaque plus lent. La douleur post-opératoire semblait également moins intense. Par ailleurs, leur état de fatigue et d’anxiété étant moindres, ils ont consommé moins d'anti-douleurs. Se déclarant globalement plus heureux que les patients n’ayant pas eu de fleurs, leur niveau de satisfaction était aussi plus élevé.

Au vu de ces résultats, les chercheurs estiment que la présence de végétaux dans les chambres des hôpitaux peut favoriser le rétablissement des patients après une opération. En clair, un moyen peu onéreux et complémentaire dans le processus de guérison.

Choisir des fleurs bio

Si elles sont accusées d’absorber l’oxygène la nuit et d’être des nids à bactéries et de micro-organismes pathogènes (notamment l’eau des vases des fleurs coupées), leurs effets bénéfiques pourraient bientôt prévaloir. Mais avant d’apporter des fleurs à l’hôpital ou à la maternité, renseignez-vous auprès de l’établissement. Et surtout, mieux vaut opter pour des fleurs bio, produites localement selon le cahier des charges de l’Agriculture Biologique, afin que les malades n'aient pas à humer l'amer parfum des pesticides. Rappelons, en effet, que les fleurs font souvent le tour du monde et grouillent de produits chimiques

Photo : Pixabay

 

Source(s):
Commentaires