Finies les poubelles de couleur ? Les entreprises de recyclage proposent une nouvelle manière de trier ses déchets

Finies les poubelles de couleur ? Les entreprises de recyclage proposent une nouvelle manière de trier ses déchets
Finies les poubelles de couleur ? Les entreprises de recyclage proposent une nouvelle manière de trier ses déchets
Par Cécilia Ouibrahim publié le
1998 lectures

La fédération professionnelle des entreprises de recyclage a annoncé sa volonté de mettre un terme aux différentes poubelles de couleur et met en avant un nouveau système de tri.

Afin de rétablir la consigne des bouteilles en France, une pétition adressée au ministre de la Transition écologique a été mise en ligne en avril dernier. Et le 12 juin 2019, Edouard Philippe évoquait cette proposition lors de son discours. Mais cette pratique est loin de faire l’unanimité. Les entreprises de recyclage se déclarent opposées à ce dispositif et proposent un nouveau système de tri. Une information relayée ce lundi par Franceinfo. 

Le tri du verre, carton et plastique, balayé ? 

Pour rendre le tri sélectif plus accessible à tous, la fédération professionnelle des entreprises de recyclage (Federec) propose de trier autrement. Ce dispositif, plus facile pour le consommateur, serait mis en place dans le but de l’inciter au recyclage des déchets. La Federec, qui regroupe 1 300 établissements adhérents, propose de trier selon deux types de déchets : les secs d’une part et les humides d’autre part.
L'objectif : remplacer les différentes poubelles de couleur par deux poubelles. 

"Le citoyen ne comprend plus rien. S'il part en vacances, s'il déménage, il n'a plus le même geste de tri à faire. Nous, on dit qu'il faut simplifier la chose", souligne à Franceinfo Jean-Philippe Carpentier, président de Federec. "On a d'un côté les déchets humides, les déchets alimentaires, la litière pour chat, etc… Et tout ce qu'il reste, c'est pour la poubelle sèche." Et d’ajouter : "la seule chose que l'on demande à nos administrés, c'est de séparer les choses. Ensuite, on a des trieurs optiques, qui ont la capacité, si les choses ne sont pas imbriquées, de capter, avec des taux qui sont à 90 %", explique Éric Chalmain, élu en charge des déchets. Reste à savoir si cette proposition est plus écologique que la consigne ou les dispositifs existants... 

Chargement...

Commentaires