Une mauvaise hygiène dentaire pourrait tripler le risque de cancer du foie

Une mauvaise hygiène dentaire pourrait tripler le risque de cancer du foie
Une mauvaise hygiène dentaire pourrait tripler le risque de cancer du foie
Par AFP/Relaxnews publié le
420 lectures

Une étude britannique suggère un lien entre une mauvaise hygiène bucco-dentaire et une augmentation du risque de cancer du foie.

En s’appuyant sur des recherches précédentes qui avaient déjà établi un lien entre la santé buccale et plusieurs maladies, les scientifiques de la Queen's University de Belfast ont pris en compte des données concernant 475.766 Britanniques (dans le cadre de la vaste cohorte UK Biobank). Leur objectif : enquêter sur une association possible entre santé bucco-dentaire et certaines maladies comme la gingivite, les ulcères de la bouche ou certains cancers gastro-intestinaux comme ceux du foie, du côlon, du rectum et du pancréas. Parus dans la revue United European Gastroenterology Journal, les travaux ont révélé qu'il ne semblait pas exister d'association significative entre la santé bucco-dentaire et la plupart des cancers gastro-intestinaux, sauf pour le cancer hépatobiliaire, aussi appelé cancer du foie.

Consommer plus de deux fruits et légumes par jour 

S’il faut choisir le dentifrice adéquat, la mauvaise hygiène dentaire affecte principalement les jeunes, de sexe féminin, vivant dans des zones défavorisées, et des personnes qui consomment moins de deux portions de fruits et légumes par jour. "Une mauvaise hygiène bucco-dentaire est associée à un risque de plusieurs maladies chroniques comme les maladies cardiaques, les attaques et le diabète", souligne le Dr. Haydée WT Jordão, principal auteur de cette étude. "Cependant, il existe des preuves contradictoires d'une association entre une mauvaise hygiène orale et des types spécifiques de cancers gastro-intestinaux, c'est ce que nos recherches visaient à examiner", conclut-il.

Bien que cette association entre une mauvaise hygiène dentaire et le cancer du foie plutôt qu'un autre ne soit pas très claire, les chercheurs considèrent que le microbiome oral et digestif pourraient jouer un rôle dans le développement de la maladie. "Le foie contribue à l'élimination des bactéries du corps humain", note le Dr. Jordão. "Lorsque le foie est affecté par des maladies, comme l'hépatite, la cirrhose ou le cancer, ses fonctions vont décliner et les bactéries survivront plus longtemps pour ainsi potentiellement causer plus de dégâts." Une bactérie en particulier, Fusobacterium nucleatum, provient de la cavité buccale mais son rôle concernant le cancer du foie n'est pas encore bien connu. De plus amples recherches pour étudier le microbiome et le cancer du foie sont donc justifiées. "Mais ce n'est pas la première fois que la santé bucco-dentaire est à l'amende. Une étude américaine parue en 2017 avait déjà montré que les femmes qui enregistraient des antécédents de maladies des gencives présentaient un risque accru de développer plusieurs types de cancer, particulièrement des tumeurs de l'œsophage et des tumeurs mammaires.


© PeopleImages / IStock.com

Commentaires