François de Rugy, le ministre de la Transition écologique, a démissionné

François de Rugy, le ministre de la Transition écologique a démissionné
François de Rugy, le ministre de la Transition écologique a démissionné
Par Elodie-Elsy Moreau publié le
1481 lectures

Depuis la semaine dernière, le ministre de la Transition écologique était dans la tourmente après les révélations de Médiapart au sujet de fastueux dîners aux frais du contribuable, alors qu’il était président de l'Assemblée nationale, et des dépenses de rénovation de "son logement à vocation sociale".

"Indigestion médiatique" pour François de Rugy. "Les attaques et le lynchage médiatique dont ma famille fait l’objet me conduisent aujourd’hui à prendre le recul nécessaire - ce que chacun comprendra". Tels sont les premiers mots postés par François de Rugy sur Facebook pour annoncer sa démission. Pour le ministre de la Transition écologique, la pression a donc été trop forte après les révélations de Médiapart au sujet de fastueux dîners, opérés aux frais du contribuable, alors qu’il était président de l'Assemblée nationale. Le site d'actualité, présidé par Edwy Plenel, a ensuite dévoilé des informations concernant des dépenses de rénovation de son "logement à vocation sociale".

En réponse à ses accusations, François de Rugy a assuré que les réceptions ayant eu lieu à l'Hôtel de Lassay étaient organisées dans le cadre de ses fonctions. "Depuis le début de la semaine dernière, Mediapart m’attaque sur la base de photos volées, de ragots, d’approximations, d’éléments extérieurs à ma fonction. La volonté de nuire, de salir, de démolir, ne fait pas de doute. Je suis soumis à un feu roulant de questions nouvelles et contraint de parer sans cesse à de nouvelles attaques, poursuit-il sur Facebook.

Plainte contre Médiapart

Il avait jusqu’ici le soutien de l'exécutif. Emmanuel Macron avait déclaré avoir "demandé au Premier ministre d'apporter toute la clarté" sur cette affaire afin de prendre des décisions sur la base "de faits".

S’il démissionne, François de Rugy indique avoir déposé ce matin une plainte pénale en diffamation par la voix du Bâtonnier Pierre-Olivier Sur et de Maître Mathias Chichportich pour ce qu’il qualifie de "contre-vérités".

Un départ annoncé quelques heures avant la publication d’une nouvelle enquête du site d’investigation. Cette fois-ci, Médiapart a enquêté sur les frais de mandat de François de Rugy. Ce dernier aurait en 2013 et 2014 utilisé son enveloppe de frais de mandat (IRFM) pour payer une partie de ses cotisations à son parti, Europe Ecologie - Les Verts (EELV).

Arrivé l’an dernier à ce ministère après le départ de Nicolas Hulot, François de Rugy quitte à son tour le navire sur fond de polémique. L’écologie qui "l’anime" comme il le dit, est à nouveau sans chef de bord... 

Photo : © LUDOVIC MARIN - AFP

Source(s):
  • Médiapart
  • Facebook François de Rugy
Commentaires