Une alimentation pimentée régulière pourrait affecter la santé cognitive

Une alimentation pimentée régulière pourrait affecter la santé cognitive
Une alimentation pimentée régulière pourrait affecter la santé cognitive
Par AFP/Relaxnews publié le
836 lectures

Vous aimez les plats bien relevés ? Cette consommation pourrait affecter votre santé intellectuelle. En effet, une nouvelle étude internationale a montré qu'une alimentation très pimentée pourrait augmenter le risque de démence.

Avis aux amateurs de piment ! Perte de mémoire, démence, déclin intellectuel… les plats trop épicés pourraient affecter notre santé cognitive. C’est en tout cas ce que suggère une étude internationale, dont les résultats ont été publiés dans la revue Nutrients.

Cette recherche a été menée par des scientifiques du Qatar, d'Australie et des Etats-Unis, ayant suivi durant quinze ans plus de 4500 adultes chinois âgés de plus de 55 ans. Les apports en piment étaient constitués de piment frais et séché. En revanche, les effets du poivre et du piment doux n’étaient pas évalués.

Le risque de déclin intellectuel doublé

Les chercheurs ont observé que les sujets qui consommaient invariablement plus de 50 grammes de piment par jour avaient presque deux fois plus de risque de présenter un déclin cognitif par rapport à ceux qui n'en consommaient pas. La perte de la mémoire semblait aussi plus prononcée chez les personnes qui affichaient un indice de masse corporelle (IMC) bas. Par ailleurs, les participants qui consommaient beaucoup de piment avaient globalement un IMC moindre et un salaire plus faible. Ils étaient aussi plus actifs physiquement que les non-consommateurs de mets épicés.

Pour les chercheurs, les personnes qui enregistrent un IMC normal pourraient être plus sensibles à la consommation de piment que les personnes en surpoids, ce qui pourrait aussi expliquer l'impact du piment sur la mémoire et le poids. Toutefois, selon les scientifiques, le niveau d'instruction pouvait aussi jouer un rôle quant au déclin cognitif.

Des bienfaits précédemment démontrés

La capsaïcine, le composant actif présent dans le piment, a déjà été associée à des bienfaits pour la santé. Il dope le métabolisme et la consommation de graisses et inhibe les troubles vasculaires.

"Nos études précédentes ont montré que la consommation de piment pouvait avoir des effets bénéfiques sur le poids et la pression sanguine. Cependant, dans cette dernière étude, nous avons trouvé des effets négatifs sur les facultés intellectuelles chez les adultes âgés", a précisé l'auteur Dr. Zumin Shi, de l'université du Qatar. S’agissant de la première étude longitudinale sur les effets du piment sur le fonctionnement cognitif, pour ces experts, d’autres recherches sont nécessaires pour confirmer ces nouvelles données.

Photo : © Floortje / IStock.com

 

Commentaires