A 100 ans, elle se lance en politique et rejoint les jeunes pour le climat !

Lisel Heise
A 100 ans, elle se lance en politique et rejoint les jeunes pour le climat !
© Daniel ROLAND - AFP
Par Elodie-Elsy Moreau publié le
5980 lectures

Lisel Heise croit dur comme fer à la mobilisation des jeunes pour le climat. Cette centenaire allemande, qui vient d’entrer en politique, a décidé de se battre à leurs côtés face à l’urgence écologique.

Face à la crise climatique actuelle, les adolescents se mobilisent, et les plus âgés ne restent pas inactifs à l’image de Lisel Heise, une allemande centenaire. Retraitée de l'enseignement depuis quarante ans, elle est devenue en quelques mois une véritable inspiration pour les jeunes… et les moins jeunes. A 100 ans, elle a été élue au printemps dernier au conseil municipal de Kirchheimbolanden, en Rhénanie-Palatinat, dans l'ouest du pays. 

"Un caractère fort"

Lisel Heise a décidé d'entrer en politique après une petite mésenvature au cours d'une réunion publique. Son micro a été coupé lorsqu’elle a commencé à évoquer la réouverture de la piscine. "Quand j'ai commencé (à parler), certains ne voulaient vraiment pas m'écouter et sont allés jusqu'à débrancher la prise" du micro, raconte-t-elle à l'AFP. Depuis, les choses ont changé, et cette grand-mère est devenue un véritable modèle. Thomas Bock, qui dirige un groupe politique local militant contre les partis traditionnels, a tout de suite cru en elle. Lise Heisel "a un caractère fort et beaucoup d'énergie", salue-t-il.

"Les jeunes me donnent vraiment de l'espoir"

Si Mme Heise a défendu la réouverture de la piscine, c’est parce qu’il s’agit d’un sujet de santé publique lié à la jeunesse. C’est tout naturellement qu’elle s’est intéressée, par la suite, au mouvement "Fridays for future", lancé par Greta Thunberg et très suivi par la jeunesse allemande. "Les jeunes me donnent vraiment de l'espoir", s'enthousiasme-t-elle. 

Mme Heise fait partie d'une vague montante de personnes âgées qui refusent de rester à l'écart de la vie publique, à l'image du mouvement "Oma gegen Rechts" ("Les grands-mères contre la droite"). Lancé en 2017 en Autriche et importé en Allemagne, il rassemble régulièrement des femmes âgées qui veulent tirer les leçons de l'Histoire et s'opposer au racisme.

Admirative de Barack Obama

Sa ville a été dirigée pendant plus de deux décennies par le parti conservateur d'Angela Merkel (CDU), et, durant le dernier mandat, par une grande coalition avec les sociaux-démocrates, à l'image de celle qui dirige le pays depuis 2013. Mais le succès du groupe dont fait partie Mme Heise a déplacé le centre de gravité de la ville vers la gauche.

Veuve depuis quatre ans, elle vit avec un de ses quatre enfants et un petit-fils. Elle a huit arrière-petits-enfants et admire particulièrement Barack Obama. "Un dirigeant politique doit avoir une vision et une pensée logique mais aussi humaniste", souligne-t-elle. En revanche, elle ne porte pas dans son cœur Donald Trump, dont les ancêtres venaient du village proche de Kallstadt. "J'ai honte que son grand-père soit d'ici", déclare la centenaire.

Avec AFP/Relaxnews 

Photo : © Daniel ROLAND - AFP

 

Source(s):
  • AFP/Relaxnews 
Commentaires