Utiliser les cheveux pour dépolluer, une idée qui décoiffe !

Cheveux coupés pour recyclage
Utiliser les cheveux pour dépolluer, une idée qui décoiffe !
Par Elodie-Elsy Moreau publié le
2437 lectures

Ce coiffeur varois a lancé, en 2015, une association pour récolter les cheveux coupés dans les salons. Le but : les valoriser afin de fabriquer des filtres absorbants pour les océans ou des isolants dans le bâtiment.

Alors que se clôture ce lundi 16 septembre le Mondial Coiffure Beauté (MCB) à Paris, ce professionnel varois compte bien inciter les salons à suivre sa démarche écologique. En 2015, après des années de réflexion, Thierry Gras, coiffeur engagé, décide de lancer l’association Coiffeurs Justes. Le but ? Récupérer les cheveux coupés et les stocker dans des sacs pour fabriquer des filtres dépolluants… au lieu de les jeter. Une idée qui vient à l’origine des États-Unis.

Les cheveux, 50 % des poubelles des salons

En France, entre 3 000 et 4 000 tonnes de cheveux sont ramassés chaque année dans les salons de coiffure. Les cheveux représentent 50 % de leurs déchets. Or, ils pourraient avoir une seconde vie et participer à la dépollution des eaux par exemple. Chaque sac récolté équivaut à 2kg de cheveux, soit 220 coupes. Il faut près d’un mois pour le remplir.
Si pour le moment, l’envoi des sacs est à la charge des salons (environ 6 euros), afin de réduire la facture, certains coiffeurs ont mis en place une éco-participation sur les coiffures. D'autres professionnels ont installé des urnes dans lesquelles les clients déposent le montant de leur choix. Une manière de les sensibiliser aussi à la cause écologique. Thierry Gras reçoit des cheveux provenant de toute l’Europe. Quant aux grandes chaînes, si elles ont balayé l’idée au départ, elles commencent progressivement à s’intéresser à cette initiative. 

Les vertus dépolluantes du cheveu

Le cheveu peut constituer un véritable filtre dépolluant, et servir à absorber les hydrocarbures en mer. Et pour cause, grâce à ses propriétés lipophiles, il absorbe le gras, qui se glisse sous ses écailles. Cela fonctionne avec les huiles solaires ou encore le pétrole. Un kilo de cheveux permet de pomper jusqu'à 8 litres de pétrole. Autre avantage : lavable, il est réutilisable ! Et contrairement à ce que l’on pourrait penser, le cheveu est un matériau solide. Pouvant supporter jusqu’à 100 grammes, il pourrait renforcer certains matériels en plastique ou en béton. Par ailleurs, il s’agit d’un bon isolant thermique et phonique.

Plusieurs projets à venir

Pour l’heure, ce programme de recyclage est en développement. Aujourd’hui, 140 salons ont rejoint l’aventure mais la mise en place de solutions finales est plus ardue. Toutefois, le parc national des calanques devrait tester ce nouveau procédé dès cet hiver. Par ailleurs, récemment, l’association de Thierry Gras a obtenu un retour positif de l’organisme régional Filidéchets. Celui-ci a reçu une subvention de 30 000 euros pour développer un projet de filtres dépolluants issus de cheveux. 

Plus d'infos sur https://coiffeurs-justes.com

Source(s):
  • FranceInfo
  • Geo
Photo : © Facebook Coiffeurs Justes
Commentaires