Une fois par semaine, les magasins U vont proposer deux heures calmes

Une fois par semaine, les magasins U vont proposer deux heures calmes
Une fois par semaine, les magasins U vont proposer deux heures calmes
© Pixabay
Par Elodie-Elsy Moreau publié le
1883 lectures

Sono éteinte, éclairage abaissé… tous les mardis, les magasins U vont proposer deux heures calmes pour permettre aux clients autistes notamment de faire leurs courses en toute sérénité.

Pas d’appel micro ou de musique, moins d’éclairage, écrans coupés… l’expérimentation avait été lancée en décembre dernier à l'Hyper U de Vierzon. Chaque mardi, l’enseigne coupe la sono et réduit la lumière durant une heure, permettant aux clients ayant besoin de calme, comme les personnes autistes, de faire leurs courses. Loin du tumulte habituel, tout le monde peut aussi en profiter. Même le boucher s’isole pour hacher la viande.
Cette initiative a été mise en place grâce à l’association "Espoir pour mon futur", qui accompagne des personnes atteintes de troubles du spectre autistique. La présidente Christelle Berger, est elle-même maman d’une petite fille autiste.

Un dispositif étendu sur l’ensemble du territoire

Dès le 2 décembre prochain, ce sont 1600 points de vente des magasins U (U Express, Super U, Hyper U) qui institueront ce dispositif. Mais désormais ce temps d’accalmie sera doublé.  Tous les mardis, de 13 h 30 à 15 h 30, les super et hypermarchés mettront en place deux "heures calmes" en baissant l’intensité lumineuse et le niveau sonore.

Bientôt dans tous les supermarchés ?

Après des premiers échos positifs et l’expérimentation réalisée à Vierzon, Nadia Essayan, députée de la 2ème circonscription du Cher (18) a déposé, en septembre dernier, un projet de loi afin que tous les supermarchés et hypermarchés instaurent "au minimum une heure par semaine " un moment de calme. Le texte est actuellement renvoyé à la Commission des affaires économiques.

Ce dispositif est déjà en place dans différentes enseignes au Royaume-Uni, en Australie ou bien en Nouvelle-Zélande. Suivrons-nous ce bel exemple contre la pollution sonore et visuelle ?

Source(s):
Commentaires