"Nous" : découvrez la nouvelle adresse de l’enseigne anti-gaspi qui revend les invendus des supermarchés

magasin nous anti-gaspi
NOUS anti gaspi à Paris
© Joséphine Brueder / Ville de Paris / Supermarché anti-gaspi "Nous"
Par Elodie-Elsy Moreau publié le
2265 lectures

Voici un commerce de proximité pas comme les autres. En novembre dernier, l’enseigne des magasins anti-gaspi « Nous » a ouvert une nouvelle adresse dans le XIXe arrondissement de Paris. Le concept reste le même : on y retrouve tous les produits refusés par les magasins de grande distribution ainsi que les surplus de production… le tout à prix réduit.

La liste des magasins "NOUS anti-gaspi" s’allonge. L’enseigne, spécialisée dans la vente de produits refusés par la grande distribution, déjà implantée en Bretagne, dans le Pays de la Loire et en Normandie, est arrivée le 6 novembre 2019 en Ile-de-France, plus précisément à Paris, rue du Pré Saint-Gervais (19e). Cette nouvelle adresse a pu ouvrir en partie grâce à un financement du Budget Participatif, dans le cadre du projet Alimentation pour tous, explique Charles Lottmann, co-fondateur de "Nous Anti-gaspi".

Des produits bio aussi

"Malgré nos gueules cassées, vous ne regrettez pas de nous avoir sauvé", "On va chez toi ou je vais à la poubelle", autant de messages que les clients du magasin peuvent voir dans les 250 m2 d'allées et rayons. 

 "Il s’agit de proposer à la population aux revenus modestes une alimentation de qualité et durable, rappelle le co-fondateur du concept. S’ils ne répondent plus au standard des grandes surfaces, les produits restent de qualité. Près de 15 % des références sont labellisées bio", poursuit-il. Le tout avec des réductions de 30 % en moyenne. De rajouter : "Nous travaillons avec près de 300 fournisseurs, notamment des partenaires locaux. Lorsque nous récupérons les invendus, nous évitons la perte et fournissons un complément de revenus aux fournisseurs."

Supermarché anti-gaspi "Nous", ©  Joséphine Brueder / Ville de Paris 

Supermarché anti-gaspi "Nous", ©  Joséphine Brueder / Ville de Paris 

Des références variées

Fruits et légumes, rayons frais, surgelés, vrac et même un espace dédié à l’épicerie de produits provenant directement des producteurs et du marché de Rungis… les riverains bénéficient d’un large choix. Aspect à la fois positif et négatif, les clients ne trouvent jamais les mêmes produits sur les étals. Pas certain donc d’acheter la semaine suivante sa sauce fétiche ou son fromage préféré. En effet, les références changent en fonction des arrivages des fournisseurs. Mais c'est aussi une manière de varier les plaisirs ou de découvrir de nouveaux produits. "Un jour, il y aura des pâtes de telle marque, de telle sorte. Un autre jour, cela sera une autre. Mais nous aurons toujours un emplacement dédié pour toutes les familles de produits", précise Matthieu, l’un des six employés de Nous, anti-gaspi. 

Réduire le gaspillage alimentaire

Supermarché anti-gaspi "Nous", ©  Joséphine Brueder / Ville de Paris 

Ce concept vise, bien évidemment, à réduire, à son échelle, le gaspillage alimentaire.  Chaque année en France, 10 millions de tonnes de nourriture sont  jetées.

Si depuis 2016, la France a adopté une législation stricte contre ce fléau, obligeant les supermarchés de plus de 400 m² à rechercher un partenariat avec une association d'aide alimentaire pour céder leurs invendus, au lieu de les jeter ou de les détruire, les plus petites structures ne s'y plient pas, et mettent tout à la poubelle. 

Cette mesure a tout de même permis d'augmenter les denrées alimentaires collectées par les associations. Il faut dire qu’en cas de refus, les supermarchés sont passibles d'une amende de 3750 euros par infraction.

 

Photo : Joséphine Brueder / Ville de Paris
Commentaires