Comment cuisiner les pâtes pour changer d'une simple plâtrée au beurre ?

pâtes
recettes pâtes
© Pixabay
Par AFP/Relaxnews publié le
2182 lectures

Suite à la première allocution du Président de la République la semaine dernière, les ventes de pâtes ont été multipliées par cinq dans les grandes surfaces, d'après les chiffres du cabinet Nielsen. En cette période de confinement, macaronis, coquillettes et autres farfalles seront légion, mais ce n'est pas pour autant que l'on doit se contenter de les cuire simplement avant de les engloutir. Voici comment ne pas tomber dans la monotonie d'une assiette de pâtes.

En risotto

Le riz n'a pas le monopole de la traditionnelle recette italienne ! Le risotto est finalement une technique de cuisson qui consiste à cuire à feu doux un féculent, un légume sec ou une céréale en mouillant d'un liquide aromatique au fur et à mesure. Et les pâtes n'y échappent pas. Mieux vaut opter pour des pâtes de petite taille comme les coquillettes. La base reste la même : on fait revenir une échalote dans un filet d'huile d'olive. On arrose les pâtes d'un trait de vin blanc pour apporter un peu d'acidité à la recette puis on mouille petit à petit avec un bouillon de volaille. On termine avec un soupçon de crème fraîche ou un peu de parmesan pour lier le tout. 

En gratin

C'est la formule la plus populaire pour changer des pâtes simplement cuites à l'eau et dressées dans une assiette. Bon nombre de chefs ont déjà partagé par le passé leurs secrets pour rendre cette recette familiale fondante. Le must reste bien sûr la recette de Paul Bocuse. Le pape de la gastronomie préparait son gratin avec des macaronis, cuites dans une eau légèrement additionnée de noix de muscade. La cuisson des pâtes se termine dans un lait bouillant. Avant d'enfourner, les macaronis sont nappées généreusement de béchamel et de crème. Et on n'oublie pas de garnir le gratin de gruyère râpé pour une croûte délicieusement grillée. 

En gâteau

Bien sûr, l'idée n'est pas de dévorer nos macaronis au dessert. Voilà une formidable alternative pour éviter le gaspillage, surtout durant cette période où il faudra rationner les quantités. On utilise les restes de pâtes dans un mélange de crème liquide, de noix de muscade, de fromage râpé et de jambon. On verse le tout dans un moule à charlotte ou à kouglof préalablement beurré et on enfourne à 180°. Il suffit d'adapter la recette avec les restes qui sont encore au frigo ou qui traînent dans les placards pour varier les plaisirs. On découpe comme un gâteau. 

En bouillon

Durant cette période de confinement, puisque l'exercice physique sera réduit et les gâteaux à portée de main, mieux vaut privilégier les recettes saines pour accompagner la sédentarité. Rien de tel qu'un bouillon dans lequel plonger des nouilles, des spaghettis ou des pâtes alphabet pour les plus petits. On fait d'une pierre deux coups en préparant un pot-au-feu ou une poule au pot : on récupère le bouillon que l'on assaisonne légèrement de sauce soja et on ajoute les pâtes déjà cuites au dernier moment. Rien n'empêche de relever le bouillon avec des épices. 

Commentaires