Coronavirus : les cagnottes et dispositifs de solidarité pour aider à son échelle contre l'épidémie

Coronavirus et cagnottes
Coronavirus : les cagnottes et dispositifs de solidarité pour aider à son échelle contre l'épidémie
© Pixabay
Par La rédaction publié le
485 lectures

En cette période de crise sanitaire, les associations et le personnel soignant ont besoin du soutien de toute la population. Aussi bien financier, matériel, que moral, la solidarité de tous semble être pour le moment l’unique remède à ce virus.

Avec l'épidémie de Covid-19 qui frappe de plein fouet la France, comme de nombreux pays, le quotidien des soignants et chercheurs est mis à rude épreuve . Si ceux qui continuent à travailler pour sauver des vies sont applaudis tous les soirs aux fenêtres et balcons, ils ont aussi besoin de dons. Plusieurs dispositifs sont en place pour leur venir en aide. 

Coronavirus : les différentes cagnottes en ligne

De nombreuses associations appellent massivement au don pour le milieu hospitalier via leur site web. C'est notamment le cas des plus connues comme : 

Si vous ne savez pas encore quelle association soutenir, vous pouvez vous renseigner sur Helloasso, une plateforme en ligne qui répertorie différentes associations, pour faciliter les dons des internautes envers l’association de leur choix. En cette période difficile liée au coronavirus, le site web a bouleversé sa page d’accueil pour présenter quelques associations aux initiatives solidaires, qui se mobilisent pour faire face à la pandémie. Les champs d’actions sont variés : la distribution de repas, un financement pour offrir un moment de bien-être aux soignants après la crise… Les dons se font uniquement par internet, alors aucun risque de contamination !

Gare aux arnaques !

La multiplication des cagnottes en ligne augmente le risque d’arnaque. Quelques mesures de précaution sont donc prendre en compte :

  • identifier les mentions légales ; 
  • repérer le cadenas qui s’affiche dans votre moteur de recherche au moment du paiont éement... 

N’hésitez pas à signaler tout compte suspect via le site Signalconso ou celui de la Gendarmerie Nationale.

Depuis le début de  l’épidémie, environ 3 700 cagnottes en ligne ont été créées, confirme Alix Poulet, dirigeante de leetchi.com, une plateforme web qui permet de collecter des fonds. RFM a notamment lancé sa cagnotte Leetchi dédiée au personnel soignant "qui se dévoue chaque jour".  Retrouvez ici toutes les autres cagnottes solidaires de la plateforme. 

Quand la musique adoucit le quotidien des soignants

Les réseaux sociaux sont devenus essentiels pour vivre le mieux possible cette période de confinement. Anonymes et artistes organisent des concerts ou apéros pour renforcer les liens et éloigner leurs amis ou leur communauté de l'isolement, en composant notamment des musiques pour les soignants. Mais certains vont plus loin. 
Calogéro a dévoilé sur les réseaux un extrait de son nouveau titre intitulé « On fait comme si », sur le thème du coronavirus. Il a par ailleurs annoncé que les recettes seraient entièrement reversées aux personnels médicaux. En effet, les recettes seront destinées à la Fondation Hôpitaux de Paris - Hôpitaux de France. 

Ce vendredi 3 avril, Pascal Obispo, Marc Lavoine et Florent Pagny ont sorti le titre inédit « Pour les gens du secours », pour soutenir "toutes celles et tous ceux qui luttent pour notre santé". Pascal Obispo a composé la musique. De son côté, Marc Lavoine a écrit les paroles. Chacun des trois chanteurs a enregistré "sa partie depuis son lieu de confinement", comme le précise le communiqué de presse. Les trois artistes ont tenu "à ce que leur engagement" soit "porté par l'association Le Collectif qui oeuvre pour les enfants hospitalisés". Celui-ci reversera ainsi "l'intégralité des droits et fonds générés par ce morceau ainsi que l'intégralité des droits d'auteurs à la Fédération Hospitalière de France et à la Fondation des Hôpitaux de France". Une bonne raison d'écouter et d'acheter ce morceau. En plus d'adoucir les moeurs, la musique permet de porter, dans ce cas, ceux qui sont en première ligne quotidiennement pour nous soigner dans cette crise sans précédent. 

Un besoin de masques et surblouses

La pénurie de masques est l'un des points les plus inquiétants pour le personnel soignant. Le manque de matériel adapté augmente les risques d'exposition au virus et de contamination. Ainsi, de nombreux infirmiers et médecins ont lancé sur les réseaux sociaux des appels pour demander aux particuliers de faire don de masques même de bricologe, de surblouses, ou de matériel dont ils n'auraient pas besoin. La situation est en effet critique si bien que des entreprises privées ou différentes marques ont modifié leur chaîne de production pour la fabrication de gels hydroalcooliques ou de masques. De son côté, Décathlon a donné 30 000 masques de plongée pouvant faire office de respirateurs, une fois transformés, ou pouvant protéger les soignants. 

Des cagnottes pour les plus démunis aussi

Si les initiatives pour les plus soignants se multiplient, celles à destination des plus précaires sont également en train de naître. Pour exemple, à Rennes, une cagnotte a été mise en ligne par la Ligue des droits de l'Homme pour les migrants. A Bordeaux, c'est une autre cagnotte qui a vu le jour pour venir en aide aux étudiants en grande précarité.
La Fondation Abbé Pierre avait, il y a quelques semaines, alerté sur le manque de moyens pour soutenir les sans-abris dans cette période de crise. Un appel entendu par le footballeur Killian Mbappé qui n'a pas hésité à faire "un très gros don" à la Fondation. Les particuliers peuvent aussi, selon leurs moyens, aider les SDF.

Notons aussi que pour faire face à la situation inédite que nous traversons, Les Restos du Coeur ont besoin de bénévoles pour continuer ses missions d’aide auprès des personnes les plus démunies.