Plusieurs associations et syndicats lancent une pétition pour un "après Covid-19, écologique, féministe et social"

pétition pour un
pétition pour un "après Covid-19, écologique, féministe et social"
Par AFP/Relaxnews publié le
1090 lectures

A la suite de la tribune publiée le vendredi 27 mars sur Franceinfo, 15 associations et syndicats lancent une pétition pour un "Jour d'Après écologique, féministe et social". Une référence directe à l'actuelle crise sanitaire de la pandémie de Covid-19 et des conséquences qui en découleront sur le fonctionnement global de notre société.

"Plus jamais ça". C'était l'appel lancé dans une tribune intitulée "Plus jamais ça, préparons le jour d'après" publiée vendredi 27 mars sur Franceinfo par 18 responsables d'organisations syndicales, associatives et environnementales, face à la crise du Covid-19. A la suite de cette action, quinze organisations lancent une pétition nationale ce mardi 7 avril pour défendre des "mesures urgentes et de plus long terme, porteuses de profonds changements politiques". Cette pétition appelle les citoyens et les citoyennes de France "qui en ont assez des discours creux", à se mobiliser pour que le monde de demain soit construit "ensemble, en rupture avec les politiques menées jusque-là".

Parmi les signataires, Greenpeace France, Oxfam France, Action Non-Violente COP 21, Alternatiba, les Amis de la Terre France, Attac France, CCFD Terre Solidaire, la Confédération paysanne, la CGT... La pétition pourra être signée directement sur tous les sites de ces organismes

Penser à demain

Les initiateurs et initiatrices de la pétition réclament des mesures, à la fois pour enrayer l'épidémie de Covid-19, mais également pour demain, afin de rompre avec des pratiques "néolibérales" instaurées par les politiques menées jusqu'ici.  Ces mesures comprennent notamment, dans l'urgence de la crise sanitaire que nous vivons actuellement,  "l'arrêt immédiat des activités non indispensables pour faire face à l'épidémie", les réquisitions des établissements médicaux privés et des entreprises afin de produire dans l'urgence masques, respirateurs et tout le matériel nécessaire pour sauver des vies ou encore le ciblage des 750 milliards d'euros injectés par la Banque Centrale Européenne (BCE) uniquement vers les besoins sociaux et écologiques des populations.

Quant aux solutions à prendre "dès maintenant et à long terme" pour construire un "jour d'après" meilleur, la pétition mentionne notamment la mise en application d'un plan de développement de tous les services publics, en France et dans le monde, une fiscalité "plus juste et redistributive" et une "véritable lutte" contre l'évasion fiscale, ainsi qu'un plan de réorientation et de relocalisation solidaire de l'agriculture, de l'industrie et des
services, "en mesure de satisfaire les besoins essentiels des populations et de répondre à la crise écologique".

Commentaires