Covid-19 : 1,6 million de Français pourraient avoir été infectés

Par AFP/Relaxnews publié le
2394 lectures

Près d'1,6 million de Français pourraient avoir été contaminés à ce stade par le nouveau coronavirus, selon une première estimation communiquée jeudi 9 avril par le syndicat de médecins généralistes MG France, sur la base d'une enquête menée auprès des praticiens.

Selon MG France, 56 154 patients présentant les symptômes du Covid-19 ont été recensés entre le 17 mars et le 3 avril par les 2 048 médecins généralistes répartis sur tout le territoire hexagonal ayant accepté de participer à cette enquête.

Une évaluation approximative du nombre de malades

En extrapolant ces résultats à l'ensemble des médecins généralistes en France, le syndicat évalue à 1,67 million le nombre de personnes infectées par le virus sur cette période. "Il s'agit des gens qui ont consulté, or il y a aussi des porteurs sains, mais ça donne une idée de l'ordre de grandeur ", a souligné lors d'une conférence de presse le président de MG France, Jacques Battistoni. Une estimation jugée "cohérente" au vu de la contagiosité du virus.

Mr Battistoni a insisté sur le "décalage" entre le nombre de Français infectés et le nombre de malades du Covid-19 ayant été hospitalisés (près de 60.000 selon Santé publique France). Environ 1,6 million, "c'est beaucoup par rapport au nombre de patients hospitalisés, mais c'est peu si on le rapporte à la totalité de la population" française, a toutefois relevé M. Battistoni, en indiquant que le nombre de Français immunisés était "probablement faible". Mais un nombre important de personnes seraient susceptibles de s'infecter si jamais les mesures de confinement et les mesures barrières étaient levées. A ce stade, aucun chiffre sur le nombre de Français infectés par le Covid-19 n'a été publié par les autorités sanitaires, seule une faible partie de la population ayant été dépistée.

Un début de dépistage au sein de la population

Interrogé mercredi sur France info, Jean-François Delfraissy, président du conseil scientifique du Covid-19, a cependant estimé qu'on avait "des éléments de débuts de réponse, car on a commencé à tester en population générale dans l'est, dans l'Oise", avant d’ajouter, "les premières données que nous avons montrent que l'immunité populationnelle (pourcentage de personnes ayant déjà été infectés, ndlr) est plus faible que nous l'avions imaginée. De l'ordre peut-être de 10 à 15%".

Photo : AFP/Relaxnews
Commentaires