Les poussettes basses exposeraient davantage les bébés à la pollution

poussette bébé
Les poussettes basses exposeraient plus les bébés à la pollution
© romrodinka / IStock.com
Par AFP/Relaxnews publié le
357 lectures

Des chercheurs britanniques ont montré que les parents qui utilisaient des poussettes basses, dans l'enfant qui était proche du sol, exposaient leurs enfants à des taux très élevés de pollution atmosphérique.

Ces recherches, menées par une équipe du Centre mondial de recherche sur la qualité de l'air (GCARE) de l'université de Surrey, ont analysé trois types différents de poussettes (poussettes simples orientées vers la route, poussettes simples orientées vers les parents et poussettes doubles faisant face à la route) pour connaître les niveaux de pollution atmosphérique auxquels étaient exposés les bébés installés dans chaque poussette. 

Les bébés 44 % plus exposés aux substances polluantes

Les chercheurs ont simulé 89 déposes à l'école le matin et de ramassage le soir sur une distance de 2,1 km entre 8h et 10h du matin et 15h et 17h. Ils ont mesuré l'exposition à la pollution de l'air des parents et des bébés. Leurs résultats, repris dans la revue Environnement International, ont montré qu'en moyenne, peu importe le type de poussette dans laquelle ils se trouvaient, les enfants étaient 44 % plus exposés aux substances polluantes que leurs parents tant le matin que l'après -midi. Ceux qui étaient installés dans le siège avant de la poussette double (plus bas) étaient par ailleurs 72 % plus exposés à la pollution par rapport à ceux qui étaient assis à l'arrière (plus en hauteur). Les experts supposent donc que les poussettes basses pourraient s'avérer être le pire choix pour les petits en terme d'exposition à la pollution de l'air.

L'habillage de pluie, une solution ?

Mais cette étude a également fourni de bonnes nouvelles aux parents voulant prémunir leurs petits contre les effets néfastes de la pollution. Leurs résultats ont montré qu'une protection apposée sur la poussette (de type habillage de pluie) permettait de réduire la concentration de particules fines de pollution de 39 %.

Comme l'explique le professeur Prashant Kumar, directeur du GCARE à l'université de Surrey, "nos recherches montrent que le type de poussette que l'on utilise peut avoir un impact sur la quantité de pollution à laquelle doit faire face votre enfant lors des déplacements habituels. Mais il y a des raisons d'être optimiste, notre étude confirme que "les protections et les rehausseurs protègent les enfants de quantités notables de pollution dans certaines conditions.

Commentaires