L'après confinement : 80% des Français souhaitent consommer plus "responsable"

production locale
AFP/Relaxnews
Par AFP/Relaxnews publié le
1395 lectures

Selon une étude OpinionWay réalisée pour l'ONG Max Havelaar, le confinement semble exercer un impact positif sur la consommation alimentaire des Français. Si environ un tiers d'entre eux déclare choisir les produits en fonction de ce qui est disponible en rayons, deux tiers mettent en revanche un point d'honneur à privilégier les aliments issus du commerce équitable.

La crise Covid-19 incite-t-elle les Français à adopter une consommation plus responsable ? C'est la question que s'est posée l'ONG Max Havelaar, qui a commandé une étude réalisée par l'Institut de sondage OpinionWay. Réalisée en ligne les 14 et 15 avril sur un échantillon de 1 092 consommateurs Français, l'étude s'est intéressée aux choix alimentaires des habitants de l'Hexagone pendant le confinement.

Les français privilégient la production locale

Premier constat de l'enquête : les Français sont désormais nombreux à privilégier les produits locaux (45%), made in France (39%) ou bio (29%). Du point de vue de 69% des Français, la crise Covid-19 nécessite de se tourner vers des achats plus "responsables". Seuls 28% d'entre eux jugent l'épidémie "sans rapport avec la façon dont nous produisons et consommons".

"C'est une super nouvelle, car cela montre que cette préférence de consommer responsable se maintient. L'une des leçons que nous enseigne la crise sanitaire actuelle est que nous sommes tous dépendants de ceux et celles qui cultivent et produisent les denrées alimentaires, que ce soit à l'autre bout du monde ou dans notre région", estime Blaise Desbordes, Directeur général de Max Havelaar France, interrogé par ETX Studio.

Si 35% des Français affirment choisir leurs articles selon la disponibilité en rayons, 65% optent pour des produits responsables. Dès la fin du confinement, plus de 80% des consommateurs interrogés estiment qu'ils adopteront une consommation plus "responsable". Les sondés se disent par ailleurs soucieux du sort des agriculteurs : 66% des Français considèrent que les agriculteurs ne sont pas suffisamment rémunérés. "Les gens ont conscience du problème. Ils ont compris que la clé était de payer au juste prix les producteurs agricoles. On ne peut pas exiger un produit respectueux de l'environnement ou encore du bien-être animal sans fournir une rémunération correcte à ceux qui le fabriquent", martèle Blaise Desbordes. 

Pas question de se passer de certains produits importés

L'étude Max Havelaar souligne toutefois un paradoxe entre une volonté d'acheter local et le fait de ne "pas pouvoir" se passer de produits non cultivés en France et souvent originaires d'un autre continent (Asie, Afrique, Amérique latine), à l'instar du riz, du cacao ou du café

Dans le top 3 des produits qui ont la cote pendant le confinement, le café arrive en première place (88%), suivi du chocolat (88%) et de la banane (82%). A l'inverse, la viande et le sucre subissent une perte de vitesse, avec une réduction de consommation respective de 23% et de 12%. Les sondés affirment par ailleurs avoir augmenté leur consommation de légumes (+16%) et de pâtes (+12%) depuis le début du confinement.

Pour Blaise Desbordes, cette volonté de consommer local tout en continuant à acheter des produits importés de l'autre bout du monde n'est toutefois pas incompatible avec un comportement de consommation responsable : "Ces mêmes personnes qui souhaitent privilégier les produits locaux sont sans doute plus attentives au bilan carbone du produit et optent probablement pour un label commerce équitable lorsqu'elles achètent du chocolat ou du café", considère-t-il.

Commentaires