Rappel produit : des huîtres du bassin d’Arcachon impropres à la consommation

Huîtres
Rappel produit : des huîtres du bassin d’Arcachon impropres à la consommation
© Pixabay
Par La rédaction publié le
1453 lectures

En raison de la présence d’une algue toxique dans les mollusques, des huîtres en provenance du bassin d’Arcachon, mises sur le marché depuis le 12 mai font l’objet d’un rappel.

Après les multiples rappels d’oeufs ayant eu lieu début mai, il va falloir vérifier les références de vos huîtres avant de les déguster. Et pour cause, la présence de toxine lipophile dans la chair des coquillages a amené la préfecture de la Gironde à interdire temporairement la pêche et la consommation des coquillages à l’ensemble du bassin d’Arcachon. Plusieurs prélèvements ont mis en évidence une contamination des coquillages par des dinophysis, une algue saisonnière. 

Cette interdiction ne s’applique cependant pas aux ostréiculteurs équipés de circuits fermés, dont la production est protégée des contaminations, et ayant une autorisation de l’Etat.

Plusieurs rappels produits 

Les produits en provenance du bassin d’Arcachon, et mis sur le marché depuis le 12 mai font donc l’objet d’un vaste rappel. Les lots concernés ont été retirés des étals. L’enseigne Carrefour a, de son côté, relayé un communiqué de la société Raymond et Fils.  Ses magasins rappellent les produits de cette marque portant les références suivantes :

  • Dénomination produit : Huîtres Arcachon Cap Ferret
  • Conditionnement : 2 douzaines N°3
  • Conditionnées le : 19/05/2020
  • Numéro d’identification vétérinaire : FR. 33.236.061.CE

Risque de toxi-infections alimentaires 

Si vous avez acheté ces produits, rapportez-les en magasin. Les toxines lipophiles peuvent entraîner des troubles intestinaux (diarrhées, vomissements, douleurs abdominales), des maux de tête et une fièvre modérée. Ces symptômes apparaissent généralement entre 2 et 18h après la consommation.

Si vous avez déjà consommé ces produits, consultez votre médecin afin qu’il vous prescrive le traitement adapté. 

 

Source(s):
  • Carrefour.fr
Commentaires