Comment les enfants ont-ils vécu le confinement ?

Comment les enfants ont-ils vécu le confinement ?
© FamVeld / IStock.com
Par AFP/Relaxnews publié le
339 lectures

Baisse de moral, sensation d'enfermement, solitude, surmenage... Les conséquences du confinement sur les adultes ont été étudiées à plusieurs reprises. Mais comment les enfants ont-ils traversé cette période particulière et inédite ? Un sondage réalisé pour l'application ludique et éducative Bayam (développée par Bayard et Milan Jeunesse) s'est penché sur la question.

Pendant le confinement, les enfants ont fait des efforts pour se montrer plus investis dans le partage des tâches ménagères. Ils ont également consacré du temps à communiquer avec leurs grands-parents, personnes qui ont le plus regrettées au cours de cette période, dévoile un nouveau sondage en ligne réalisé en France entre le 11 et 24 mai 2020 auprès de 365 enfants âgés de 4 à 13 ans, pour l'application Bayam

Les enfants ont gagné en autonomie

Pour cette enquête, les enfants  ont répondu à une série de questions portant sur leurs activités pendant le confinement, ainsi que sur leur ressenti psychologique. Premier constat de l'étude : la majorité des enfants sondés considère avoir "gagné en autonomie" grâce au confinement. Certains déclarent par exemple qu'ils sont désormais capables de ''s'habiller'' ou de ''préparer leur petit-déjeuner'' eux-mêmes. Parmi eux, 15% expliquent également avoir pris l'habitude de participer aux tâches ménagères à la maison (faire la cuisine, ranger sa chambre etc).

Les écrans au centre des préoccupations

Sans surprise, l'écran a occupé une place centrale dans le quotidien des jeunes sondés : même si près d'un sur deux (47%) reconnaît ''trop utiliser les écrans'', ils sont encore 68% à continuer les visio-conférences avec leurs amis et 58% à regarder la télévision. Dans la liste des activités favorites des enfants pendant le confinement, passer du temps devant l'ordinateur (74%) figure en tête, suivi des visio-conférences avec les grands-parents (68%) et de passe-temps divers tels que faire la cuisine (61%), lire (52%) ou tout simplement se reposer (55%).

Un moral en majorité préservé

Le moral semble avoir été préservé pendant le confinement, notamment lorsque le rythme école à la maison/activités en famille était harmonieux. "Un des facteurs clés de ce bien-être est le temps passé à réaliser des activités en famille ou pour soi", souligne l'enquête.  

A la question "ce qui vous a le plus manqué pendant le confinement ?", les enfants ont mentionné les grands-parents (85%) et les copains (84%), ainsi que les activités sportives (76%) et les balades dans la nature (64%). Le fait d'aller à l'école n'arrive qu'en 6e position (sur 8), bien que les enfants sondés se disent plus investis dans leur travail scolaire et estiment à 93% que leur niveau scolaire s'est "maintenu" ou a "progressé" pendant le confinement.

 

Commentaires