Covid-19 : le virus peut entraîner l’apparition du diabète chez une personne en bonne santé

diabète
Covid-19 : le virus peut entraîner l’apparition du diabète chez une personne en bonne santé
© Pixabay
Par Elodie-Elsy Moreau publié le
Rédactrice en chef
2782 lectures

Voici l’un des derniers constats sur les effets du nouveau coronavirus sur la santé : selon des chercheurs britanniques, le Covid-19 pourrait entraîner l’apparition du diabète chez certains patients.

Si les scientifiques savaient déjà que les personnes diabétiques étaient plus vulnérables face au nouveau coronavirus, avec un risque accru de  développer une forme plus sévère, contracter la maladie pourrait aussi augmenter le risque de survenu du diabète chez les personnes en bonne santé.
En effet, il existerait un lien croisé entre les deux pathologies. C’est en effet ce que suggère une nouvelle étude parue dans le New England Journal of Medicine, menée par des chercheurs du King's College London. 

Liens étroits entre Covid-19 et diabète

Les scientifiques ont remarqué que certains patients ont développé un diabète et des complications liées à la préexistance de la maladie, comme une acidocétose diabétique et une hyperosmolarité nécessitant des doses exceptionnellement élevées d'insuline. 

"Le syndrome respiratoire aigu sévère coronavirus 2 (SARS-CoV-2) se lie aux récepteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine 2 (ACE2), qui sont exprimés dans les principaux organes et tissus métaboliques, y compris les cellules bêta pancréatiques (...)." Cela pourrait expliquer comment le virus provoque des altérations du métabolisme du glucose aggravant ainsi un diabète préexistant ou conduisant à de nouveaux mécanismes de maladie. 

Une nouvelle forme de diabète ? 

Comme le soulignent les chercheurs, un phénomène similaire avait été relevé lors de l’épidémie du SRAS en 2002-2003. Des individus ayant contracté l’infection présentaient une glycémie à jeun plus élevée. "Dans l'ensemble, ces observations confirment l'hypothèse d'un effet diabétogène potentiel de Covid-19", précisent les auteurs de l’étude.

Toutefois, à ce stade, et alors qu’une étude publiée dans JAMA, le 11 juin dernier, alerte sur le fait que le Covid-19 pourrait devenir saisonnier, plusieurs questions restent en suspens. Les scientifiques ignorent si ces altérations du métabolisme du glucose, qui surviennent subitement en cas de contraction du coronavirus, persistent ou se rétablissent lorsque l'infection disparaît. Autre interrogation : s’agit-il d'un diabète classique de type 1 ou de type 2 ou d'un nouveau type de diabète ? Pour tenter de répondre à toutes ces zones d’ombre, un groupe international d’experts participent au projet CoviDIAB. Il s’agit d’un registre mondial établissant une liste de patients atteints de diabète durant l’épidémie. Cela permettra aux scientifiques d’évaluer l'étendue et le phénotype de ce "nouveau" diabète lié au Covid-19. 

Source(s):