La vitamine K, nouvelle arme contre le coronavirus ?

vitamine K
La vitamine K, nouvelle arme contre le coronavirus ?
© Pixabay
Par Elodie-Elsy Moreau publié le
19371 lectures

Si en mai dernier, les vertus de la vitamine D étaient plébiscitées dans une étude américaine pour limiter les effets aggravants du Covid-19, aujourd’hui, une nouvelle recherche néerlandaise vante les bienfaits de la vitamine K contre le virus…

Covid et carences en vitamine K 

A en croire une nouvelle étude néerlandaise relayée dans The Gardian, et menée en partenariat avec le Cardiovascular Research Institute de Maastricht, l'un des plus grands instituts de recherche cardiaque et vasculaire d'Europe, la consommation de vitamine K pourrait aider à limiter les facteurs aggravants du nouveau coronavirus. C’est en tout cas le constat dressé par des chercheurs après avoir observé 134 patients hospitalisés pour Covid-19 entre le 12 mars et le 11 avril 2020, aux côtés d'un groupe témoin de 184 patients. 

D’après les chercheurs, les patients décédés ou admis en soins intensifs à l'hôpital Canisius Wilhelmina de la ville néerlandaise de Nimègue pour Covid-19, présentaient souvent des carences en vitamine K. Celle-ci est notamment contenue dans les épinards, les œufs et certains fromages. 

Une vitamine régulant la coagulation 

Le Covid-19 entraîne une coagulation du sang et dégrade les fibres élastiques pulmonaires. Or, la vitamine K, ingérée via les aliments participe à la production de protéines permettant la régulation de la coagulation. Elle peut alors protéger contre certaines maladies pulmonaires.
Si d’autres recherches sont nécessaires pour confirmer ces résultats, pour le docteur Rob Janssen, un des auteurs de l’étude, un apport en vitamine K peut être bénéfique en cette période de pandémie, sauf pour les personnes prenant des médicaments anticoagulants. "Je conseillerai de prendre ces suppléments de vitamine K. Même si cela n'aide pas contre Covid-19 sévère, cette vitamine est bonne pour vos vaisseaux sanguins, vos os et probablement aussi pour vos poumons."

Faire le plein de légumes verts 

"Il existe deux types de vitamines K : la K1 et la K2. La première est présente dans les épinards, les brocolis, les légumes verts, les bleuets, tous les types de fruits et légumes. La K2 est mieux absorbée par le corps. On en trouve dans le fromage hollandais, je dois dire, et dans le fromage français", ajoute l’expert. Plus précisement, il s’agit des fromages à pâte dure et bleue.

Autre aliment moins connu mais qui serait tout aussi bénéfique : le natto, une espèce de soja fermenté, qui contient de la vitamine K2. "J'ai travaillé avec une scientifique japonaise à Londres et elle a noté un effet remarquable dans les régions du Japon où les personnes mangent beaucoup de natto." Les décès étaient en effet beaucoup moins nombreux. 

La vitamine D aussi 

En mai dernier, une étude américaine de la Northwestern University de l'Etat américain de l'Illinois, basée sur des données d’avril 2020 de pays fortement touchés par la maladie (Chine, France, Allemagne, Italie, Iran, Corée du Sud, Espagne, Suisse, Royaume-Uni et Etats-Unis) suggérait qu’une carence en vitamine D pouvait augmenter les risques de gravité du Covid-19.
Comme l’explique l’Académie nationale de médecine, la vitamine D "module le fonctionnement du système immunitaire par stimulation des macrophages et des cellules dendritiques. Elle joue un rôle dans la régulation et la suppression de la réponse inflammatoire cytokinique à l’origine du syndrome de détresse respiratoire aigu qui caractérise les formes sévères et souvent létales de Covid-19."

Tous ces éléments montrent donc que de simples changements alimentaires pourraient permettre de lutter, en partie, contre cette maladie et ses ravages.

 

Source(s):

Découvrez une sélection de produits bio issus de notre guide d'achat :

Commentaires