Vous avez du mal à supporter vos collègues ? Tenez un journal de gratitude !

Vous avez du mal à supporter vos collègues ? Tenez un journal de gratitude !
Vous avez du mal à supporter vos collègues ? Tenez un journal de gratitude !
Par AFP/Relaxnews publié le
1109 lectures

Dans le but d'apaiser les tensions au travail,

Dans certains contextes, l'ambiance au travail peut s'avérer toxique : commérages, impolitesses, attitudes discriminatoires... Des relations tendues encore plus susceptibles de se produire par les temps qui courent, entre les risques sanitaires et l'incertitude économique. Pour apaiser ces tensions, des chercheuses américaines ont exploré une méthode qui a porté ses fruits : inviter les salariés à se focaliser sur la psychologie positive en tenant un "journal de gratitude".

Se concentrer sur le positif

Après des mois de télétravail, reprendre le chemin du bureau et se réacclimater au "travailler ensemble" peut parfois s'avérer un peu difficile. Pour limiter les accrochages entre collègues ou les attitudes un brin mesquines consistant à colporter des bruits de couloir au bureau, des chercheuses de l'Université de Floride centrale ont testé une nouvelle technique.

Méthode axée autour du développement personnel, un journal de gratitude (également appelé journal de reconnaissance) consiste à coucher sur papier à un moment précis de la journée (par exemple le soir avant d'aller se coucher), les petites choses du quotidien qui nous ont apporté du réconfort. Un compliment ou une petite attention de la part d'un proche ou même d'un inconnu, une bonne nouvelle, un événement qui nous a procuré du plaisir... peu importe l'ampleur de l'émotion, pourvu qu'elle ait égayé notre journée

Changer de façon de voir les choses

Selon les autrices de cette étude parue dans le Journal of Applied Psychology, cette sorte de journal intime basé sur la psychologie positive "peut changer votre façon de voir les choses, votre approche du travail et la façon dont vos collègues vous perçoivent".

Deux expériences distinctes impliquant 351 employés au total ont été menées sur leur lieu de travail. Pendant dix jours, les collaborateurs ont passé quelques minutes par jour à noter toutes les choses pour lesquelles ils étaient reconnaissants. Au terme de l'expérience, les volontaires ont déclaré subir moins d'attitudes grossières ou discriminatoires de la part de leurs collègues. Les participants affirment également avoir entendu moins de commérages. 

"Notre étude montre qu'il s'agit d'une intervention simple et peu coûteuse qui peut avoir un impact significatif sur le bien-être des employés. Les managers peuvent l'utiliser pour encourager un comportement plus respectueux au sein de leurs équipes", concluent les chercheuses.

Commentaires