Gaz, tabac, chômage, frais bancaires… Tout ce qui change le 1er novembre 2020

novembre
Gaz, tabac, chômage, frais bancaires… Tout ce qui change le 1er novembre 2020
Par Marie Lanen publié le
820 lectures

Ce mois de novembre 2020 est marqué par le second confinement même s’il est plus souple que le premier. Cependant, certaines hausses de prix et autres changements sont également entrés en vigueur depuis le 1er novembre. On vous dit tout.

Si depuis quelques mois la France (et le reste du monde) vit avec une pandémie mondiale, il y a tout de même des changements qui s’opèrent et qui impactent la vie quotidienne des Français. Découvrez tout ce qui change depuis le début du mois de novembre. 

Une hausse du prix du gaz

Depuis le 1er novembre 2020, le tarif réglementé du gaz a augmenté d’environ 1,6% : 0,4% pour le gaz de cuisson, 0,9% pour les foyers utilisant le gaz pour la cuisson et l’eau chaude et 1,7% pour le chauffage. Contrairement à ce que beaucoup de familles pourraient penser, le fournisseur de gaz Engie n’est pas le seul à augmenter ses prix. En effet, les autres fournisseurs de gaz se calent également sur les hausses des tarifs réglementés même s’ils proposent des prix 5 à 10% moins cher. Attention donc à votre prochaine facture ! 

Une hausse du prix du tabac

Comme promis par le Président Emmanuel Macron, le tabac coûte de plus en plus cher pour éviter que les jeunes commencent à fumer (entre autres). Suite au décret du 9 octobre 2020, le prix d’un paquet de 20 cigarettes a donc augmenté de 50 centimes. Le mois de novembre marque aussi le début du « mois sans tabac », une bonne occasion pour les fumeurs de se faire accompagner pour arrêter de fumer grâce à de nombreuses méthodes. Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site mois-sans-tabac.tabac-info-service.fr

Un nouveau label énergie

Souvenez-vous lorsque vous voulez acheter un appareil électroménager, il y a un autocollant qui indique la consommation énergétique de l’appareil en question. A++ étant la meilleure note et D la moins bonne. Aujourd’hui, et pour plus de clarté, les notes iront de A à E sans les « + » qui manquaient de transparence. 

Une baisse des allocations chômage

De nombreux Français se retrouvent au chômage partiel dans ce contexte de crise sanitaire. Sachez que si vous touchiez jusqu’au 31 octobre 70% de votre rémunération brute, depuis le 1er novembre cette indemnisation baisse à 60% de votre salaire brut. Cette diminution ne s’applique pas aux personnes touchant le SMIC. 

1er novembre, le début de la trêve hivernale

Le mois de novembre sonne le début de la trêve hivernale qui prendra fin le 31 mars 2021. Pendant cette période, les personnes ne peuvent pas être expulsées de leur logement. Autre chose à savoir, pendant la trêve hivernale, les fournisseurs d’électricité et de gaz n’ont pas le droit de procéder à une coupure en cas de non-règlement des factures. 

Le plafonnement des frais d’incidents bancaires

Si une personne cumule cinq irrégularités ou incidents au cours d’un même mois, elle bénéficie pendant 3 mois de frais d’incidents bancaires réduits. Ces derniers sont d’ailleurs plafonnés à 25 euros par mois. Si vous faites partie des « clients fragiles », les frais d’incidents bancaires seront plafonnés à 20 euros. N’hésitez pas à vous rapprocher de votre établissement bancaire. 

Photo : pixabay
Commentaires