Ces expressions que les Français ne voudront plus entendre en 2021

femme qui porte un masque
Ces expressions que les Français ne voudront plus entendre en 2021
Par AFP/Relaxnews publié le
994 lectures

"N'oublie pas ton masque". "Tu as bien rempli ton attestation ?" Des questions ou injonctions que les Français espèrent bien oublier l'année prochaine. Petit florilège des termes qu'on aimerait toutes et tous ne plus jamais avoir à prononcer en 2021.

Dans ce sondage à la fois amusant et déprimant, établi par le site Hotels.com, les Français ont été invités à citer tout ce qu'ils souhaitent laisser dans "la chambre d'hôtel 2020", où ils ont passé une majeure partie de l'année. Que ce soit des expressions, des habitudes ou encore des objets (notamment le masque), la volonté de faire une croix sur ce qui caractérise cette année chaotique semble plus forte que jamais. 

Les phrases à bannir en 2021

Parmi les phrases à bannir, figurent (dans l'ordre) : "As-tu rempli ton attestation ?"(45%), "N'oublie pas ton masque! " (40%) "Pas de rassemblements sociaux" (29 %) et "Restez chez vous !" (27%). Les personnes interrogées citent aussi des situations dont elles souhaiteraient se défaire le plus vite possible, comme les limitations de sortie (55%), faire la queue dans la rue pour entrer dans un magasin (53%) ou encore le fait de se désoler du nombre très faible de pas effectués dans la journée (32%). 

Les bonnes habitudes prises pendant le confinement

Pour terminer sur une note plus positive, les confinements ont tout de même porté leur lot de bonnes habitudes, que les Français semblent décidés à faire perdurer : regarder des vidéos en streaming (35%), lire, bricoler (18%) ou encore faire du sport à la maison en suivant un cours en ligne (17%).  

Près d'un tiers des sondés (32%) affirme par ailleurs avoir pu mettre de l'argent de côté. Un budget qu'ils comptent bien mettre à profit pour un voyage en 2021, 39% rêvant d'un séjour au soleil, avec l'Espagne, l'Italie et la Grèce dans le top 3 des destinations les plus convoitées. 

Photo : pixabay