Qu’est-ce qu’un shampoing micellaire ?

shampoing micellaire
shampoing micellaire
© Stoklib
Par Dorothée Blancheton publié le
Journaliste indépendante
315 lectures

Vous avez entendu parler des shampoings micellaires ou les avez vus dans votre supermarché ? Ces shampoings, dotés d’une formule légère et douce, éliminent davantage les saletés sur le cuir chevelu. Plus d’explications avec Mehdi Ouahchi, pharmacien cosmétologue et créateur de la marque Cosmigea.

Vous connaissez probablement les lotions micellaires pour nettoyer le visage. Depuis quelques temps, certains shampoings se présentent également sous cette appellation. Mais de quoi s’agit-il exactement ? Les micelles sont des particules microscopiques qui n’existent pas à l’état naturel : elles sont générées par les tensioactifs du shampoing au contact de l’eau. Elles sont composées d’une partie hydrophile qui se dissout dans l’eau et d’une autre hydrophobe ou lipophile qui est soluble dans la graisse. « Cette bipolarité va permettre à la micelle d’emprisonner et dissoudre les particules aqueuses et huileuses présentes sur les cheveux », explique Mehdi Ouahchi, pharmacien cosmétologue et fondateur de la marque Cosmigea. Ainsi, elles capturent en douceur les résidus des produits coiffants, les traces de pollution, de poussières etc. qui sont éliminés au lavage.

Une formule plus douce

Pour autant, les shampoings classiques ne sont pas dépourvus de micelles. Eux aussi peuvent en libérer et pourraient donc se qualifier de shampoings micellaires. La différence réside surtout dans une formule plus légère, plus douce pour les cheveux et plus naturelle. « Les shampoings traditionnels contiennent des molécules moussantes qui forment des micelles synthétiques. Ils détiennent également des agents épaississants, texturants, colorants, de conservation, etc. qui peuvent laisser un film, des traces sur les cheveux et le cuir chevelu ce qui pourrait perturber "l’écosystème capillaire"», ajoute Mehdi Ouahchi.

Le shampoing micellaire « authentique », selon lui, se doit d’avoir une grande proportion de molécules tensioactives d’origine naturelle, d’être plus liquide, moins gélifié et de contenir moins d’ingrédients. Les micelles se forment ainsi plus facilement pour dépolluer la chevelure. Les shampoings micellaires, souvent sans colorants, silicones ou parabènes, sont ainsi plus doux et offrent une meilleure tolérance dermatologique en préservant l’équilibre naturel du PH du cuir chevelu.

Un shampoing plus écologique

Côté utilisation, ils sont comparables aux autres shampoings. Cependant, ils moussent souvent moins que ceux-ci en raison de l’absence d’agents moussants chimiques. Comme leur texture est moins dense, le rinçage se fait plus facilement et nécessite moins d’eau.
Par ailleurs, utilisant moins d’agents chimiques, ils présentent une meilleure biodégradabilité. Leur formule douce et légère convient aux personnes ayant un cuir chevelu sensible mais également à tous les types de cheveux (gras, secs, épais, abîmés...). Les shampoings micellaires peuvent être employés tous les jours même si dans les faits Mehdi Ouahchi constate que ses clients espacent davantage la fréquence de leurs lavages de cheveux, ont moins de pellicules et de démangeaisons. Et pour profiter encore davantage des bienfaits des shampoings micellaires, on peut se tourner vers les formules naturelles et bio. N’hésitez pas à vérifier la liste d’ingrédients pour connaître leur composition et trouver le produit offrant la meilleure naturalité.

L’appellation de shampoing micellaire existe également pour l’hygiène des tout-petits. On retrouve par exemple le shampooing micellaire extra-doux SO BiO étic ou le shampoing Corine de Farme Baby bio. Deux références pour les bébés et leur cuir chevelu fragile. 


Découvrez une sélection de produits bio issus de notre guide d'achat :

BAUME APRÈS SHAMPOING
0 avis
CENTIFOLIA
Eau Micellaire Bio Aloe Vera - 500 Ml
0 avis
Boutique nature
EAU MICELLAIRE - 400ML
0 avis
Eau Thermale Jonzac
Commentaires