Une entreprise française propose un congé menstruel à ses collaboratrices

douleurs menstruelles
douleurs règles
© Pixabay
Par Elodie-Elsy Moreau publié le
Rédactrice en chef
829 lectures

A Montpellier, une société a mis en place un congé spécifique pour les salariées souffrant de règles douloureuses.

C’est une première en France ! Depuis peu, une société montpelliéraine propose à ses salariées souffrant de règles douloureuses de poser un jour de congé par mois, et ce, sans justificatif. Comme l’indique l'Assurance Maladie sur son site, il s’agit du premier motif d'absentéisme au travail pour les femmes. Entre 30 et 50 % d’entre elles se disent concernées.
Face à cette réalité, l’entreprise française La Collective, qui démarche les passants pour récolter des dons pour les ONG, a décidé d’agir en mettant en place un congé menstruel. 

Cette initiative, adoptée après présentation à l’assemblée générale, a été votée à la quasi-unanimité du personnel tous sexes confondus. Tout est parti de l’idée d’une employée qui, après avoir interrogé ses 16 collègues femmes, a relevé qu’elles souffraient presque toutes de douleurs au moment de leurs règles.

Un impact sur le travail

Les douleurs menstruelles ne sont pas sans effet sur les tâches des employées. "Des salariées femmes pouvaient, en période de menstruation, être dans une situation compliquée pour pouvoir exercer effectivement leur travail", explique Dimitri Lamoureux, le co-gérant de la coopérative "La collective".
Intégralement pris en charge par l’entreprise, ce dispositif a déjà servi 9 fois depuis sa mise en place le 1er janvier dernier, sans perturber l’activité de l’entreprise.

Un congé déjà en place dans plusieurs pays

En matière de congé menstruel, l’Asie a une bonne longueur d’avance. Ce dispositif existe dans plusieurs pays, notamment au Japon ou encore en Indonésie. En Inde, l’entreprise leader de la livraison de repas Zomato en propose également un depuis août 2020 à ses employées. L’Afrique n’est pas en reste : en Zambie, les femmes peuvent poser une journée de congé par mois à ce titre. 

L’Europe est donc à la traîne. La question avait été sérieusement abordée au Parlement italien en 2017. Le projet de loi visait à attribuer aux femmes souffrant de règles douloureuses un congé menstruel de 3 jours...


Découvrez une sélection de produits bio issus de notre guide d'achat :

Commentaires