Les premières photos de Thomas Pesquet depuis l’espace

Thomas Pesquet
Thomas Pesquet
© Flickr
Par Elodie-Elsy Moreau publié le
Rédactrice en chef
1364 lectures

A peine arrivé à bord de la Station spatiale internationale, Thomas Pesquet, l’astronaute français connu pour être sensible à la cause environnementale, a déjà partagé sur les réseaux sociaux quelques clichés.

Après un décollage réussi depuis la Floride aux États-Unis, la capsule de la navette SpaceX s'est arrimée à la Station spatiale internationale (ISS) samedi dernier. Les quatre astronautes à bord, dont le Français Thomas Pesquet, ont été accueillis par les sept membres d’équipage présents à bord de la Station. Comme à son habitude, l’astronaute n’a pas tardé à partager des clichés depuis l’espace avec ses fans sur les réseaux sociaux. Il a notamment publié une vue imprenable de sa Normandie natale et un cliché de Paris. Et d’autres devraient suivre très prochainement.

 

 

Thomas Pesquet, le spationaute français sensible à la cause écologique

Lors de son premier voyage dans l’espace en 2018, Thomas Pesquet a été témoin du changement climatique. Comme il l’expliquait à son retour, cette expérience en orbite "met en avant des phénomènes globaux qui nous dépassent, comme le changement climatique, à une échelle qu'on peut mieux comprendre. On voit la pollution des rivières, on voit la fonte des glaciers, on voit les coupes dans les forêts mais aussi la pollution de l'air au-dessus des grandes villes qu'on ne peut même pas photographier". Au travers de ses touchantes et merveilleuses photos, il incitait chacun a protéger la Terre. Un conscience écologique qui lui a d’ailleurs valu d’être nommé par l’ONU, le 12 avril dernier, ambassadeur de bonne volonté pour "défendre l’action contre le changement climatique et la transformation des systèmes agroalimentaires".

Investir dans l'espace, un investissement pour la Terre ? 

L'équipage de la Station compte prendre 1,5 million d'images de la Terre. L’objectif : documenter divers phénomènes ou pratiques humaines comme l'éclairage artificiel la nuit, les proliférations d'algues et l'éclatement des plates-formes de glace de l'Antarctique. Les astronautes réaliseront également une centaine d’expérimentations scientifiques. Mais cet investissement colossal n'est pas une priorité pour lutter contre le changement climatique jugent certains. 

Dans une tribune publiée le 26 avril 2021 sur le site de LCI, Fabrice Bonnifet, président du C3D, le Collège des directeurs du développement durable, avance que si "l’industrie spatiale est assurément un puissant levier pour faciliter les communications, développer des nouvelles technologies médicales...", l’urgence est ailleurs. Selon lui, "(…) il est temps de ne plus confondre l’utile et le superflu ou l’indispensable et le futile. Quant à l’objectif d’observer la planète pour mieux la protéger… De quels calculs ou observations supplémentaires avons-nous besoin avant de réellement protéger ?", argue l'expert. Pourtant, pour de nombreux spécialistes, l'argent placé dans l'exploration spaciale est également un investissement pour la Terre permettant de comprendre les évolutions profondes qu’elle peut subir...

Photo : © Instagram Thomas Pesquet
Commentaires