Pluie d’étoiles filantes : les Êta Aquarides, le ballet céleste du mois de mai

étoiles filantes
étoiles filantes
© Stocklib
Par Elodie-Elsy Moreau publié le
Rédactrice en chef
922 lectures

Si la météo est plutôt morose ces derniers jours, la nuit, le ciel brille de mille feux : l’essaim des Êta Aquarides, dont le pic était attendu le 6 mai, continuera de nous émerveiller tous les soirs jusqu’à la fin du mois. Un spectacle céleste à ne pas manquer !

Après la Super Lune du 26 avril dernier et l’essaim d’étoiles filantes des Lyrides, le ciel continuera de nous émerveiller durant tout le mois de mai. La pluie d’étoiles filantes des Êta Aquarides, qui tire son nom de la constellation du Verseau (Aquarius en latin), nous réserve un spectacle céleste toutes les nuits ce mois-ci. Alors que le pic était attendu ce 6 mai, cet essaim, actif depuis le 19 avril, le sera jusqu’au 28 mai prochain. ll provient de la comète Halley, qui a été repérée en 1705 par l’astronome britannique Edmond Halley. Elle met tout de même soixante-seize ans à faire le tour du Soleil ! Les Êta Aquarides se produisent à chaque fois que la Terre traverse les poussières que la comète a laissé dans son sillage.

Des étoiles… utra-filantes !

Cette pluie d’étoiles filantes est connue pour ne pas être très intense. On compte entre 10 et 30 météores par heure. En revanche, leur vitesse est exceptionnelle. Elles se déplacent à 66 kilomètres par seconde ! Les météores les plus rapides laissent parfois des traînées visibles pendant plusieurs secondes, voire quelques minutes. 

Alors, ouvrez grand les yeux pour ne pas laisser filer ce spectacle. Nul besoin de jumelles ou de télescope pour l’observer. Prenez soin de vous éloigner des sources de lumière pour maximiser vos chances d’apprécier ce ballet céleste. Si vous êtes courageux, attendez jusqu’à 3 heures du matin afin d’éviter les premières lueurs de l’aube.

Bien évidemment, plus le ciel est dégagé plus les étoiles sont visibles. Avec une météo estivale ce week-end, c’est certain, vous remercierez le ciel !

 

Commentaires