Huile essentielle d’eucalyptus : comment l'utiliser ?

huile essentielle eucalyptus
Huile essentielle d’eucalyptus : tous ses bienfaits
© Stocklib
Par Claire Villard publié le
Journaliste indépendante
529 lectures

Elle fait partie des huiles essentielles les plus connues, mais encore faut-il savoir différencier ses nombreuses variétés. On fait le point sur les eucalyptus et leurs précieuses vertus en aromathérapie.

On trouve facilement dans le commerce les huiles extraites de trois variétés. D’abord, les eucalyptus dits globulus et le radiata, dits « respiratoires ». Ensuite, le citriodora ou citronné, très différent dans sa composition, aux propriétés plus anti-inflammatoires. Ce dernier est particulièrement utile durant l’été, notamment pour repousser les insectes.

Huile essentielle d’eucalyptus citriodora : un anti-moustiques efficace

L’huile essentielle d’eucalyptus citriodora est un bon répulsif contre les moustiques. « Mais elle est potentiellement allergisante en raison du citronellol », avertit Carole Souyeaux, directrice associée de Florilab*, une entreprise spécialisée dans la sélection d’huiles essentielles. On recommande de faire un test d'application sur l'avant-bras et d’éviter toute application en cas de rougeur, sensation de brûlure même légère, ou de démangeaison. » Si tout risque d’allergie est écarté, on peut réaliser une synergie à appliquer sur le corps pour ne pas être dérangé par ces bestioles durant les soirées estivales.

La bonne recette :

Dans une base d’huile végétale (100 ml de Jojoba ou de noisette), ajoutez :

  • 5ml d’huile essentielle d’eucalyptus citronné
  • 5 ml d’huile essentielle de géranium type Afrique
  • 5ml d’huile essentielle de citronnelle de Java.

Elle soulage les démangeaisons, les sensations d’inconfort au niveau de la peau. Par conséquent, elle permet aussi de l'apaiser, si toutefois vous vous êtes tout de même fait piquer. Cette huile essentielle se retrouve parfois dans la composition de mélanges anti-cellulite, et calmera la peau en cas de cellulite inflammatoire et douloureuse.

Huiles essentielles d’eucalyptus : pour soulager les affections ORL

Toute l’année, les deux eucalyptus globulus et radia sont incontournables dans la trousse à pharmacie. « Mais la globulus est interdite aux femmes enceintes, elle ne convient pas aux enfants de moins de 6 ans et est à éviter en diffusion atmosphérique : elle présente en effet un risque d’irritation chez les asthmatiques, les jeunes enfants et les personnes sensibles, prévient Carole Souyeaux. Celle d’eucalyptus radiata est en revanche plus douce, et conviendra pour une diffusion atmosphérique, son odeur est agréable fraîche et tonique. » La radiata est donc idéale pour assainir l’air d’une maison, par exemple en cas d’épidémie de grippe.

La bonne recette en cas de rhinite :

1 goutte d’eucalyptus globulus dans 5 gouttes d’huile végétale (par exemple macadamia ou noisette, qui sont des huiles végétales au toucher non gras), à appliquer au niveau du dos et de la poitrine 3 fois par jour pendant 5 jours.

Au moins 500 variétés d’eucalyptus

Il existe « sept ou huit variétés d’huiles essentielles d’eucalyptus sur le marché. En plus des trois citées précédemment, d’autres sont moins connues du grand public mais assez utilisées : la polybractea, la dives, la smithii, détaille la spécialiste. Mais il faut savoir que la plupart des botanistes s’accordent à reconnaître au moins 500 espèces ! Elles sont toutes originaires d’Australie, de Tasmanie ou de Nouvelle-Zélande. Mais à ce jour, on les retrouve dans différentes régions du monde. »

Vous trouverez donc celle qui conviendra à vos besoins, et comme pour toutes les autres huiles essentielles, on rappelle qu’il ne faut jamais l’utiliser pure.

 

*D’autres infos et recettes à retrouver sur le blog de Florilab : https://www.florilab.fr/


Découvrez une sélection de produits bio issus de notre guide d'achat :