Écouter des histoires ensemble pour faire battre nos cœurs à l’unisson

famille, livre, histoire
lecture d'une histoire à un enfant
© Pexels
Par adele ndjaki publié le
Journaliste
104 lectures

Des chercheurs ont voulu savoir si l’écoute d’une histoire par plusieurs individus pouvait jouer un rôle dans la synchronisation cardiaque. Et les résultats publiés dans Cell Report sont plutôt intéressants.

Rien de mieux qu’une histoire pour se retrouver. Une équipe de scientifiques a analysé les battements de cœur de plusieurs individus écoutant avec attention une même histoire. Ils ont alors remarqué une synchronisation cardiaque chez les participants. 

Pour arriver à cette conclusion, quatre expériences ont été menées. 

La première concerne des individus en bonne santé. Le but était de savoir si une synchronisation cardiaque pouvait avoir lieu en écoutant le livre audio "20 000 lieues sous les mers" de Jules Verne. Le constat : les fréquences cardiaques sont similaires en fonction de ce qui se déroule dans l’histoire

Toujours présentes dans le deuxième test, les participants ont dû regarder une courte vidéo pédagogique. Ce qui ressort de cette expérience, c’est l’attention. Pour faire battre leurs cœurs à l'unisson, les sujets doivent être attentifs à l’histoire énoncée. 

La troisième expérimentation consistait à faire écouter des contes pour enfants à des personnes, également en bonne santé. Les résultats montrent que la fréquence cardiaque peut être un outil permettant de savoir si l'être humain est conscient du récit qu’il écoute. En effet, les scientifiques ont remarqué que les fréquences cardiaques des participants étaient en lien avec leur capacité à répondre correctement aux questions sur l’histoire

Enfin, la quatrième expérience a été menée sur des individus atteints de troubles de la conscience ou dans le coma. Il s’avère que les taux de synchronisation cardiaque ont été quelque peu inférieurs à ceux des personnes en bonne santé. 

Malgré la réussite de cette étude, elle ne reste que préliminaire. D’autres recherches sont en effet nécessaires pour confirmer la thèse des scientifiques. 

La synchronisation cardiaque est aussi une histoire de confiance 

Lier les cœurs serait également une question de confiance. Publiée dans la revue scientifique ScienceDirect en 2015, une étude a démontré que le sentiment de confiance joue également sur la synchronisation cardiaque. Les chercheurs ont suivi un échantillon de 74 volontaires, et composé plusieurs binômes. Le but était de construire une voiture en LEGO. Certains duos devaient réaliser une tâche supplémentaire : réaliser un "Public Goods Game" (une sorte de Monopoly), un jeu de simulation et d'investissement. 

Résultat : les binômes ayant participé à la construction de la voiture LEGO en plus du "Public Goods Game" avaient une plus grande synchronisation cardiaque.  Les chercheurs ont alors conclu que ce phénomène était dû à la  confiance nécessaire que doivent avoir les équipes dans le jeu ainsi qu'aux risques pris par les joueurs.

Source(s):