De plus en plus d’éléphants naissent sans défenses : l’Homme en cause ?

éléphants, savane
Deux éléphants dans la savane
© Pixabay
Par Adèle Ndjaki publié le
Journaliste
801 lectures

Publiée dans la revue “Science”, une étude met en lumière l'augmentation de naissances d’éléphants sans défenses. Selon les chercheurs, le braconnage pourrait être lié à ce phénomène. Explications.

Une étude internationale le démontre : certains éléphants d’Afrique (Loxodonta africana) naissent dorénavant sans défenses. Les chercheurs ont récemment publié leur observation quant à ce phénomène dans la revue scientifique Science. Selon eux, cette singularité est le résultat des diverses crises socio-économiques ayant entraîné la guerre dans cette région. En effet, ces instabilités auraient conduit au braconnage, notamment la recherche d'ivoire pour financer la guerre civile.

Au fil du temps, cette pratique aurait engendré la naissance d’éléphants sans défenses

Selon les chercheurs, éliminer progressivement un trait de caractère observable chez un être vivant (phénotypique) peut modifier au cours du temps son aspect physique. La fréquence des naissances d'animaux nés sans défenses "après la guerre était également plus élevée qu'avant le conflit [ndlr : guerre civile de  quinze ans au Mozambique], ce qui suggère une réponse évolutive", affirment les scientifques. D’après plusieurs simulations, un lien de cause à effet entre le braconnage et ce phénomène serait extrêmement probable.

Deux gènes également responsables 

Par le biais d'autres analyses, les auteurs de cette étude ont également remarqué que les femelles sont les plus touchées par ce phénomène. Comment l'expliquer ? L’absence de défenses proviendrait également d’une "signature génétique" . En effet, les femelles ayant des défenses auraient deux chromosomes X intacts, tandis que l’un des deux chromosomes X serait détérioré chez celles qui n’en n’ont pas. Concernant leur progéniture, ces gènes peuvent avoir un impact sur la viabilité des mâles. 

Rappelons toutefois que la naissance d’éléphants sans défenses n’est pas une découverte. Ce phénomène est visible depuis plusieurs années dans divers pays où le braconnage sévit régulièrement (Tanzanie, Afrique du Sud, Kenya...).  

Les dégâts du braconnage 

Pendant ces trois dernières décennies, les populations d’éléphants ont chuté de façon vertigineuse. Sur le continent africain, on compte au XXIe siècle environ 415 000 pachydermes contre 3 à 5 millions de ces mammifères au début du XXe siècle. Quant à l’éléphant d’Asie, World Wide Fund for Nature (WWF)indique que le mammifère est inscrit sur la liste rouge des espèces en danger d’extinction de l’UICN. Aujourd’hui, à l’état sauvage, il n’en reste approximativement que 50 000.

Le braconnage est la principale menace pour les éléphants. Tués majoritairement pour leurs défenses.  Chaque année, 20 000 à 30 000 pachydermes seraient abattus par les braconniers. En 2019, environ 50 % des décès d’éléphants constatés sur le territoire africain étaient dus au braconnage.  

Et pourquoi tant de massacres ? L’ivoire peut être utilisé pour la fabrication de bijoux, d’objets de décoration…

Actuellement, on estime le coût de cette pratique illégale à environ 25 millions de dollars chaque année en Afrique. 

Source(s):