L’idée au poil de cette agence immobilière pour permettre à des animaux abandonnés de trouver un foyer

agence immobilière animaux abandonnés
Adoption : cette agence immobilière photographie des animaux abandonnés
Pexels
Par Elodie-Elsy Moreau publié le
Rédactrice en chef
309 lectures

Découvrez l’initiative de cette agence immobilière marseillaise pour venir en aide aux animaux abandonnés…

Cette agence immobilière située à Marseille a eu du flair ! L’idée de Budd'ys Immobilier ? Photographier ses biens à vendre en y intégrant des animaux abandonnés. Chiens, chats, et même poneys prennent donc la pose à la recherche, eux aussi, d’un propriétaire comme les appartements ou maisons en vente. Une fois sur le site internet de l’agence immobilière, une fenêtre s’ouvre indiquant leur démarche originale.

Pour mener à bien cette action, l’établissement a collaboré avec l'association les AILES de la PA recueillant des animaux abandonnés.

 

 

Certains clients, davantage intéressés pour adopter un compagnon à quatre pattes que le logement présenté, appellent sans hésiter ! Mais il ne suffit pas de passer un coup de téléphone. En effet, l’association se réserve aussi le droit de vérifier les bonnes conditions d’accueil pour s'assurer que ces chiens et chats pourront reprendre du poil de la bête ! 

Parrains, marraines et familles d’accueil

"Ni les propriétaires, ni les acheteurs ne sont obligés de les adopter. C'est un moyen pour nous de les faire connaître auprès du public le plus large et de trouver leurs futurs maîtres", a souligné Jean-Mathieu Gallo, le fondateur de Buddy's Immobilier dans les colonnes du journal La Provence.

Si l’adoption est le meilleur scénario pour ces animaux, l’agence immobilière recherche aussi des parrains et marraines ou encore des familles d’accueil pouvant les héberger temporairement avant qu’ils ne trouvent leur foyer définitif.

Rappelons que la France est championne d’Europe en matière d’abandons d'animaux selon la Fondation 30 millions d’amis. A l’approche de l’été, période où ceux-ci explosent, espérons que cette belle démarche sensibilise le plus grand nombre à ce fléau. 

Source(s):
  • La Provence