Découvrez nos sardines au piment d’Espelette bio

Avec ses sardines au Piment d’Espelette BIO, Phare d’Eckmühl réunit toutes les saveurs de la Bretagne & du Pays Basque 
 
 
A travers la nouvelle conserve durable de sardines au piment d’Espelette BIO, Phare d’Eckmühl a sélectionné le meilleur de la Bretagne et du Pays Basque. La recette associe les saveurs fruitées et poivrées du célèbre piment d’Espelette à l’authenticité des non moins célèbres sardines bretonnes. Labellisées « MSC* Pêche Durable », ces dernières ont été soigneusement sélectionnées et triées à la main. Fermes et charnues, fondantes en bouche, elles se dégustent à l’apéritif ou en entrée et se prêtent à la préparation de tartines, verrines ou tartes. Riches en oméga 3, elles ont tout pour inspirer des recettes estivales aussi équilibrées que gourmandes.
 
Entre terre et mer : une saveur unique
 
Phare d’Eckmühl invite petits et grands à découvrir une nouvelle recette originale qui marie avec succès les notes piquantes du piment basque aux saveurs iodées de la sardine ainsi qu’à ses bienfaits. Rappelons en effet que les sardines sont source de protéines (21g pour 100g). Avec 2g pour 100g, elles sont également riches en oméga 3, des acides gras essentiels pour le cœur, le cerveau et la vision. Enfin, elles constituent enfin une bonne source de vitamine D, de fer, de phosphore et de calcium.
 
Des sardines bretonnes pêchées avec éthique 
 
Labellisées MSC* Pêche durable, les sardines Phare d’Eckmühl sont pêchées majoritairement le long des côtes de Bretagne (ou des Cornouailles anglaises) à la bolinche, une technique sélective qui s’appuie sur de petits filets qui ne draguent pas le fond de la mer et protègent la flore sous-marine. Plus respectueuse de l’écosystème marin, la pêche à la bolinche est une tradition privilégiée par Phare d’Eckmühl depuis sa création. Les sardines Phare d’Eckmühl sont ensuite soigneusement sélectionnées et triées à la main par les sardinières de Douarnenez (Bretagne) à la fois avant cuisson et au moment de l’emboîtage. Préparées à l’ancienne, elles sont frites dans un bain d’huile de tournesol avant d’être séchées et emboîtées à la main.