Epilation 100 % naturelle, c’est possible ?

épilation naturelle
Epilation : quelles sont les méthodes naturelles ?
Par Elodie-Elsy Moreau publié le
4412 lectures

Avoir des jambes de velours sans s’étaler des produits chimiques sur le corps, c’est possible. Eh oui, les marques de cosmétiques bio ont aussi pensé à nos gambettes. Autre solution : fabriquer sa cire soi-même. Voici nos meilleures astuces pour une épilation naturelle réussie.

L'épilation : c’est peut-être le moment que l’on redoute le plus en été. On délaisse les collants (bio de préférence) pour afficher nos gambettes. Sans parler des sorties à la plage : maillot, aisselles… la torture est totale ! Car si de plus en plus de femmes assument leurs poils par féminisme et pour s’affranchir des diktats de beauté, l’épilation est encore largement pratiquée. Problème : les produits dépilatoires, bourrés de produits chimiques, ne constituent pas vraiment le meilleur de la cosmétique. Au rendez-vous souvent : des démangeaisons, des brûlures, des rougeurs… Mais des alternatives green existent.

Fabriquer sa cire orientale maison

Jouez les gourmandes et fabriquez votre cire avec du caramel selon la tradition orientale. Selon des textes anciens, même Cléopâtre en était fan ! Pour avoir une peau de reine suivez notre recette.

  • Mettez dans un bol un demi-verre de sucre ;
  • Ajoutez un demi-verre de miel, un demi-verre d’eau, et un jus de citron vert et mélangez ;
  • Faites chauffer à feu très doux l’ensemble jusqu’à ce que le mélange se teinte d’une belle robe dorée et caramélisée ;
  • Versez ensuite le caramel sur une plaque pour le faire refroidir.

Quand le caramel a refroidi, décollez la pâte froide avec les doigts légèrement humidifiés à l’eau froide. Prochaine étape : fabriquez une boule de caramel puis la malaxer. Une fois que votre boule de caramel est prête, il ne vous reste plus qu’à l’étaler sur la zone que vous souhaitez épiler. Retirez ensuite la pâte d’un coup sec. Il est préférable pour les débutantes d’effectuer l’épilation en petite bande.

Renouvelez l’opération autant de fois que nécessaire. Au final, votre peau est douce et surtout cette technique, entièrement naturelle, ralentit la repousse des poils. Juste après votre épilation, passez un peu d’huile hydratante ou une crème bio pour le corps.

Des cires bio prêtes à l’emploi

Evidemment, il existe aussi des cires prêtes à l’emploi. Cela facilite considérablement la tâche. La cire Orientale Bio Allo Nature, certifiée Ecocert, labélisée Cosmébio, alliance de sucre d’eau et de citron, permet une épilation toute en douceur et sans allergie. Il suffit de préparer votre cire au bain-marie ou au micro-ondes. Des bandes de tissu en coton bio sont fournies pour faciliter l’opération. De son côté, Acorelle propose aussi une cire orientale bio à base de sucre de canne du Paraguay.

La crème dépilatoire et le rasoir  

Pour les plus frileuses à l’idée d’arracher le poil et qui préfèrent le raser, plusieurs techniques existent. La crème dépilatoire bio reste une solution. Accorelle en propose également. Leurs produits, sans allergène, sont exempts de parfum.
Il y a aussi les adeptes du rasoir, même si le poil pousse plus vite, est en général plus dur et que cette technique augmente le risque de poils incarnés. Problème : les rasoirs ne sont pas recyclables. Dans une démarche écolo, mieux vaut donc miser sur des marques comme Preserve et ses rasoirs en pots de yaourts recyclés. Avant de passer le rasoir, vous pourrez utiliser un pain de rasage bio, à utiliser avec de l’eau comme un savon, pour créer un effet voile sur la peau. Autre solution : les disques, galets ou gants dépilatoires.  Ceux-ci constituent de véritables méthodes d’épilation naturelle par dermabrasion. Une fine couche en cristal de roche permet d’éliminer les poils et les cellules mortes. 

Gare aux arnaques… pas si naturelles !

Contre la repousse des poils, on trouve plusieurs produits sur le marché. Parmi eux, la crème aux œufs de fourmis, nom donné en référence à un rituel ancien du Moyen-Orient consistant à utiliser de vrais oeufs de fourmis pour éviter la repousse des poils. En réalité, ces crèmes vendus dans le commerce contiennent de l’acide formique (un acide faible que l’on trouve chez plusieurs insectes) élaboré en laboratoire. En respectant scrupuleusement les règles d’utilisation, les premiers résultats apparaitraient deux à trois mois après le début du traitement. De nombreuses blogueuses vantent les vertus de ce produit. Pour autant, la vigilance est de mise. Car en plus des nombreuses contrefaçons vendues, ce cosmétique au nom apparemment naturel, comme ceux à base de bave d’escargot, ne l’est pas lui. La marque Gutto Natural, leader sur le marché français, contient des pertubateurs endocriniens (phenoxyethanol et du Butylphenyl methylpropional) selon UFC Que Choisir. L’association de consommateurs déconseille d’ailleurs cette crème aux femmes enceintes, aux enfants et aux adolescents. Un seul enseignement à tout cela : les poils font partie de notre nature, et si vous voulez les voir disparaître (pour vous et non pour céder à la pression sociale "du tout lisse"), optez pour des méthodes naturelles, qui sont souvent moins onéreuses que les classiques et meilleures pour l’environnement.

Commentaires