Biodiversité : 7 gestes simples qui protègent les abeilles

des abeilles dans une ruche
7 gestes simples qui protègent les abeilles
Par Valentine Poignon publié le
25035 lectures

Les pollinisateurs jouent un rôle essentiel dans la reproduction des plantes à fleurs. Or, chaque année, plus de 300 000 ruches disparaissent en France à cause d'une agriculture chimique. Une disparition qui menace également 65 % des plantes agricoles, soit 35 % de notre alimentation.

"Les cultures maraîchères et fruitières dépendent à 90 voire 100 % des insectes pollinisateurs", indique l’association Agir pour l’environnement. Fort heureusement, depuis le 1er septembre 2018, 5 pesticides néonicotinoïdes (la clothianidine, l'imidaclopride, le thiaméthoxame, la thiaclopride et l'acétamipride) sont interdits en France. Une mesure destinée à protéger les colonies d'abeilles en déclin. Toutefois, des dérogations sont possibles au cas par cas jusqu'au 1er juillet 2020. Mais elles ne seront délivrées que pour des produits à base d'acétamipride, et dans de "faibles volumes", avertit le ministère de la Transition écologique. De leurs côtés, les apiculteurs réclament l'interdiction des "néonicotinoïdes de nouvelle génération", notamment le sulfoxaflor. Les insecticides, fortement présents dans l’air,  perturbent le système nerveux des abeilles qui meurent indirectement. Ces expositions peuvent aussi faire perdre leur orientation aux insectes, leur faculté d’apprentissage et leur capacité de reproduction. Il est donc primordial de participer à leur survie. Voici 7 gestes simples à adopter pour les préserver.

1. Faites pousser des plantes

Dans votre jardin ou sur votre balcon, faites pousser des plantes mellifères (“qui portent le miel”), c’est-à-dire, celles qui sont pollinisées par les abeilles. Ces plantes, essentielles dans le processus de pollinisation, se divisent en deux catégories:

  • les fleurs nectarifères dont le nectar est butiné par les pollinisateurs
  • les plantes pollinifères. Les abeilles transportent le pollen et l’accrochent sur ces dernières.

Cultivez des bleuets, de la lavande, des marguerites ou encore du thym et les abeilles n’en seront plus que jamais heureuses.

2. Favorisez le miel bio et local 

Pour sauver les abeilles, il est important de soutenir les apiculteurs. Pour cela, privilégiez le miel bio de votre région. Ainsi, vous permettrez aux apiculteurs de poursuivre leur mission et de créer un environnement sain pour les pollinisateurs.

Le miel a de nombreuses vertus pour la santé. Antiseptique, il lutte contre la prolifération des mauvaises bactéries, des champignons et des micro-organismes présents dans votre corps. Il contient également des antioxydants qui aident à combattre les radicaux libres.

3. Laissez pousser la nature 

Ne coupez pas l’herbe dans votre jardin et laissez la nature reprendre quelque peu ses droits. Laissez les fleurs grandir et colorier le sol. Les abeilles aiment les pissenlits qui poussent naturellement dans les jardins. Créez un microcosme propice à la vie des insectes.

4. Dites stop aux pesticides

Protéger les abeilles nécessite de cultiver un jardin 100 % bio. Bannissez, si ce n’est pas encore fait, les pesticides de votre maison (et de votre vie). Les abeilles souffrent de l’augmentation de l’utilisation des pesticides, même si depuis le 1er janvier 2019, le glyphosate est interdit pour tous les usages amateurs.  

Il existe de nombreuses alternatives naturelles qui vous permettent de cultiver bio. Vous pouvez arracher les mauvaises herbes à la main, effectuer un laché de coccinelles pour éviter les verres dans les potagers, ou utiliser des produits bio qui attaquent ni les animaux ni les végétaux.

5. Installez une ruche ou parrainez des abeilles

Pourquoi ne pas devenir apiculteur et installer une ruche dans votre jardin ? Une idée palpitante qui vous permettra de fabriquer votre propre miel et de partager ce nectar naturel à votre entourage. Notez qu’il faut cependant créer un milieu favorable aux insectes et suivre une formation. Renseignez vous notamment sur le règlement à adopter afin de ne pas gêner votre voisinage.

Si vous n’avez pas le milieu requis, vous pouvez tout aussi bien parrainez des abeilles. De plus en plus d’associations font appel aux donateurs afin de sauver les pollinisateurs. Les dons servent à aider les apiculteurs et entretenir les ruches.

Idées d’association: Label Abeille, Un Toit pour les Abeilles, Parranis d’Abeilles

6. Abritez les abeilles 

Installez un petit point d’eau pour vos nouvelles amies. Ne le prévoyez pas trop profond, un petit abreuvoir fera l’affaire. A côté de votre point d’eau, mettez en place un abris pour les aider à vivre chaque saison. Il suffit de créer un petit nichoir à abeilles.

Un kit pour créer un refuge pour abeilles 

Pour la troisième année consécutive, en 2019, l’association Agir pour l’environnement propose aux volontaires de créer une "zone de BZZZ". Quèsaco ? Il s’agit d’un espace exempt de pesticide, sur lequel des graines mellifères et nectarifères sont semées et où la flore spontanée n’est pas fauchée. Chaque participant reçoit "un sachet de graines d’espèces florales riches en nectar et pollen particulièrement adaptées pour les bourdons, papillons, abeilles domestiques et sauvages." 
En 2017, plus de 3000 personnes ont créé une "zone de BZZZ" en semant des graines mellifères sur des espaces exempts de tout pesticide. A vous ! 

 

7. Luttez contre les frelons asiatiques

Les frelons asiatiques sont également responsables de l’extinction des abeilles. Il suffit de dix individus pour tuer une ruche entière. Si vous apercevez une ruche de frelons asiatiques, reconnaissable à sa forme sphérique, signalez-le votre mairie mais n’intervenez pas seul.

 

 

Source(s):
Commentaires