8 astuces pour réduire ses déchets dans la cuisine

deux bocaux en verre
8 astuces pour réduire ses déchets dans la cuisine
Par Donna So publié le
21455 lectures

Réduire ses déchets, on en a tous envie mais il semble parfois plus difficile de le mettre en pratique surtout dans la cuisine, sanctuaire des emballages et détritus. Pas de panique, voici 8 façons de réduire vos déchets et vous simplifier la vie !

La cuisine représente une pièce à vivre principalement associé aux moments des repas. Paradoxalement, c’est aussi ici que se retrouvent tous les déchets: de l’emballage alimentaire, aux bouteilles plastiques en passant par les papiers de cuisson. Optez désormais pour des solutions alternatives afin de concilier protection de l’environnement mais aussi préservation de votre santé.

1. Privilégiez le fait maison

Ne vous laissez plus séduire par le packaging, les promotions ou la  publicité. Évitez au maximum les produits de l’industrie agroalimentaire dont la valeur nutritive n’est pas vraiment intéressante. Suremballés, ils produisent une montagne de déchets. En réalité, la plupart des produits peuvent être faits soi-même. Remplacez les plats préparés par des petits plats mijotés, les biscuits des enfants par des cookies ou des cakes maison, le Nutella par une pâte à tartiner de noisettes. Proposez leur une compote maison dans une gourde réutilisable et prévue à cette effet. Rien ne remplace la saveur des produits faits maison qui ont, en plus, l’avantage de se conserver plus longtemps.

2. Prévoyez vos menus

Prévoyez vos menus de la semaine. Parfois, on oublie ce qu’il y a dans le réfrigérateur ou au fond du placard soit parce qu’on achète trop, soit parce qu’on achète pas assez et qu’il nous manque des aliments pour notre recette. Pour faire des économies et éviter ce gaspillage, établissez une liste de vos menus pour chaque semaine. Non seulement vous gagnerez du temps mais cela évite également de se jeter sur des produits de facilité. Ainsi, on achète en quantité raisonnable pour ne pas jeter ce qui est périmé par la suite.

3. Achetez en vrac

Lorsque vous achetez un produit en supermarché, vous payez plus cher l'emballage que le contenu. En magasin bio, toutes les céréales (riz, pâtes, quinoa, millet, flocons d’avoine), les oléagineux (amandes, noix, noisettes), fruits séchés (mangue, figue) et même des produits comme le miel, l’huile, le vin, le savon, la lessive sont vendus en vrac et à prix juste. Libre à chacun de prendre la quantité dont il a besoin. De cette façon, vous évitez le suremballage plastique et vous faites des économies.

Niveau conservation, les méthodes sont multiples : congélation, conserves stérilisées, à vous de choisir comment garder vos plats plus longtemps !

4. Tournez-vous vers l’eau du robinet

De nombreuses études ont démontré que l’eau en bouteille est 100 à 200 fois plus cher que l’eau du robinet. Très surveillée, l’eau du robinet est beaucoup plus saine que l’eau stagnante en bouteille qui favorise la prolifération des germes. Certaines substances contenues dans le plastique contaminent l’eau et les normes des industriels sont plus laxistes que pour les municipalités. Si le goût vous importune, il existe des filtreurs d’eau existent. Ils permettent de supprimer les mauvaises odeurs dues au chlore mais aussi les pesticides, les nitrates et les métaux lourds et se présentent sous forme de bague à fixer sur votre robinet. Préférez donc l'eau du robinet qui possède plus d'avantages écologiques et sanitaires que les bouteilles en plastique. 

Si vous utilisez un produit vaisselle écologique, pensez également à conserver l’eau de la vaisselle dans un bac pour arroser vos plantes intérieures ou extérieures. Si vous possédez un jardin, installez un bac pour récolter l’eau de pluie.

5. Passez du jetable au durable

Réduire ses déchets, c’est aussi privilégier le durable plutôt que le jetable. Remplacez les essuie-tout par des torchons, des éponges classiques par des éponges lavables en machine, les papiers aluminium et sacs de congélation par des bocaux en verre, le papier de cuisson par des moules à tarte ou à gâteau souples. Chaque outils plastique peut être remplacé par un autre en répondant à la même fonction de façon durable. Pour les courses, pensez à prendre des cabas réutilisables : sacs en tissu, panier, sacs en toile pour les légumes et tupperware pour les produits de boucherie, fromagerie et poissonnerie.

6. Cultivez des plantes aromatiques

Pas besoin d’avoir la main verte pour planter des plantes aromatiques ! En plus d’être économique (autant sur l’achat que la durée), ces bonnes herbes nécessitent peu d’entretien pour se développer : une exposition au soleil et peu d’eau. Certaines plantes aromatiques s’adaptent à tous les sols comme la coriandre, le cerfeuil ou encore la menthe mais la plupart peuvent se cultiver directement en pot dans votre cuisine. Vous les avez ainsi à portée de main. En plus de leurs vertus médicinales, elles permettent de donner plus de saveurs et de couleur à vos plats.

6. Faites place aux bocaux en verre

En plus d’être esthétique, les bocaux en verre ont plusieurs utilités : stocker les restes, les féculents, les fruits secs, les plats préparés, confitures… Il y en a de tous les formats alors usez-en à l’infini ! Contrairement aux matières plastiques qui contiennent du bisphénol A, les bocaux en verre sont composés d'éléments recyclables et ne contenant pas de risque pour la santé. Stocker dans des bocaux en verre permet d’éviter de faire entrer des emballages inutiles chez soi et donc de réduire les déchets. En plus de son côté esthétique, ils sont pratiques car on peut voir ce qu’il reste pour anticiper les prochaines courses. On en trouve dans les grandes surfaces comme sur plusieurs sites internet comme celui des bocaux de la marque “Le Parfait”.

7. Compostez vos déchets biodégradables

La cuisine écolo passe évidemment par le compostage de tous les déchets organiques : restes d’épluchures de fruits et légumes, pain, coquilles d’oeuf, sachet de thé, marc de café. Si vous avez un jardin, vous pouvez produire votre propre compost et bénéficier d’un terreau riche et sans engrais chimique pour vos plantes et éventuellement votre potager. Si vous ne voulez pas investir dans un composteur, renseignez auprès de votre ville pour connaître l’emplacement d’éventuels composteurs collectifs.

Pour ceux qui habitent en appartement, une solution de compostage : le lombricomposteur, une boîte hermétique renfermant des vers de terre qui sont friands de déchets organiques ! Grâce aux différents types de compostage, ce n’est pas seulement les déchets que vous réduisez mais également vos dépenses en sac poubelle.

8. Fabriquez vos produits d’entretien

Dites adieu aux produits d’entretien qui prennent de la place inutilement dans vos placards, coûtent chers et contiennent des produits chimiques. Tant d’arguments pour inciter à les fabriquer soi-même alors qu’ils offrent de nombreux avantages : produit naturel, respectueux de l’environnement, et économiques. Pour le liquide vaisselle, il suffit de mélanger du savon de l’eau et du bicarbonate de soude et le tour est joué ! Pour tous les produits détergents, le pouvoir désincrustant du vinaigre blanc est l’allié le plus efficace pour le calcaire et les mauvaises odeurs !  Découvrez nos trucs et astuces pour faire briller votre cuisine.

Commentaires