Montréal : une rue remplie de fruits et de légumes bio en libre-service

photos du potager de la rue Basile Patenaude à Montréal
Montréal : une rue remplie de fruits et de légumes bio en libre-service
Par Donna So publié le
11594 lectures

Situé en plein coeur de Montréal, le quartier de Rosemont-La Petite-Patrie cache une rue pas comme les autres : une ruelle 100% comestible où des potagers sont plantés à même le sol. Et, chacun est libre de se servir comme il le souhaite !

Du maïs, des poires, des bleuets ou des pleurotes, à première vue, c’est un potager ordinaire mais planté… en pleine rue ! À Montréal, la ruelle Basile Patenaude, les potagers remplacent les maisons. En moins de 48h, cette rue a été transformée par des bénévoles en jardin communautaire afin de rendre la métropole plus verte.

Un véritable éco-quartier

Inauguré la semaine dernière, la ruelle Bastille Patenaude s’est transformée en potager géant ! Ce ne sont pas moins de 150 arbustes en tous genres que l’on peut trouver en libre-service sur 2 km2. Les passants sont libres d’y venir et de repartir avec les récoltes qu’ils souhaitent. « La personne ici qui est venue cueillir 4 épis de maïs puis qui les a mangés pour souper aura un peu plus d’argent pour acheter de la pâte à dent » se réjouit David-Alexandre Boutin.

Ce projet participatif a pu voir le jour grâce à une trentaine de bénévoles qui s’est réuni pour créer un espace 100% comestible ouvert à tous. Une belle initiative de la part de David-Alexandre Boutin, responsable du jardin communautaire Basile-Patenaude, qui permet de développer la culture collective, le partage de fruits et légumes bio, mais également de resserrer les liens sociaux entre les habitants de la ville.

Un potager en libre-service pour favoriser l’entraide

Avant son aménagement, la ruelle Bastille Patenaude était un terrain vague. Grâce à ce projet de rue 100% comestible, les habitants issus de ce quartier défavorisé peuvent avoir accès à une alimentation plus saine sans pour autant dépenser plus.

Très en vogue au Québec, ce potage en libre-service se base sur les valeurs du mouvement des Incroyables comestibles, militant pour la réappropriation des espaces publics ainsi que le partage des cultures collectives. Un bel exemple à suivre dont le modèle se développe déjà à certains endroits comme New York ou encore en France.

 

Commentaires