Comment choisir son sapin pour un Noël écolo ?

un sapin de Noël illuminé dans une maison
Comment choisir son sapin de Noël écolo ?
Par Elodie Sillaro publié le
7904 lectures

La nuit qui tombe, les premières gelées, les premières décorations annoncent la bonne odeur des fêtes de Noël. Il est temps d’acheter son sapin. Mais comment bien le choisir ? Acheter un sapin est-il vraiment bon pour l’environnement ?

Chaque année, 6,5 millions de sapins de Noël sont vendus en France, dont 5,5 millions de sapins naturels. Selon Planetoscope, le sapin traditionnel le plus vendu en France est l'épicéa venu du Morvan (à 80%) ou du Jura. Il est concurrencé par le Nordmann qui ne perd pas ses aiguilles, provenant de l'Oural et surtout du Danemark.

Les sapins artificiels : au placard !

Durables, les sapins de Noël synthétiques ont l’avantage de ne pas perdre leurs épines et de rester quasi-éternellement verts. Chaque année, on le ressort au même titre que les boules et guirlandes de Noël. Un sapin qu’on peut utiliser plusieurs années, sans couper d’arbres - semble écologique, non ? Pas vraiment, les sapins synthétiques sont constitués de matières plastiques à base de pétrochimie et de métaux. En plus de renfermer des composés toxiques, ils exploitent des ressources non renouvelables et occasionnent des émissions de gaz à effets de serre. Qui plus est, la plus grande majorité d'entre eux provient d'Asie et est renouvelée en moyenne tous les 6 ans.

Les sapins naturels : oui mais français !

Contrairement au sapin artificiel, le sapin naturel est biodégradable et stocke du CO2 quelques années. Autrefois, on arrachait l’arbre à sa forêt pour l’installer dans les chaumières. Aujourd’hui, il provient d’une “culture agricole à part entière dont les méthodes de production se rapproche fortement de celles de la vigne ou des petits fruits comme le cassis”, explique l'Association Française du Sapin de Noël Naturel (AFSNN).

“Il faudrait toutefois le réutiliser pendant au moins 20 ans avant que l’arbre artificiel devienne la meilleure solution”,
étude Ellipsos.ca -  AVC comparative entre l’arbre de Noël artificiel et naturel

Une étude de la société canadienne Ellipsos a comparé l’impact environnemental d’un sapin naturel et d’un sapin artificiel. Les conclusions montrent que “l’arbre artificiel dont la durée de vie des de six ans, contribue trois fois plus aux changements climatiques et à l’épuisement des ressources que l’arbre naturel”. Il vaut donc mieux privilégier les sapins de nos régions françaises. La grande majorité des sapins est cultivée sur de vastes superficies situées principalement  dans le Morvan (Bourgogne) et dans le Jura. Regroupés au sein de l’Association Française du Sapin de Noël Naturel, les producteurs de sapins pratiquent la production écoresponsable.

Enfin, l’étude conclut que “même si, à l’approche du temps des Fêtes, le dilemme entre l’arbre de Noël naturel et artificiel continuera d'animer les débats, il est maintenant clair d'un point de vue cycle de vie que peu importe l’arbre choisi, les impacts environnementaux sont négligeables comparativement à d'autres activités quotidiennes, comme l'utilisation de la voiture pour des déplacements de proximité”.

Des sapins labellisés

Les sapins bio: Il existe des sapins issus de l’agriculture biologique cultivés en France et sans pesticides spécifiquement pour les fêtes de fin d’année par des producteurs engagées et responsables.
Où en trouver ? À Toulouse, Tarb ou Lyon avec France Sapin Bio. Il est possible de commander directement sur le site internet. Mais aussi, les Pyrénées Ariégeoises

Plante Bleue: La certification Plante Bleue nous assure que les sapins sont issus de productions agricoles françaises raisonnées
Où en trouver ? En jardinerie comme chez Botanic ou Truffaut.

Le Label Rouge: Certifiés excellence végétale, les sapins attitrés du Label Rouge nous garantissent une esthétique supérieure (bonne densité, forme conique, flèche pas trop longue) mais aussi une fraîcheur assurée car les sapins ne pouvaient être coupés avant le 21 novembre.
Où en trouver ? La culture étant longue, il y en aura peu cette année : environ 20.000 de disponibles pour Noël et principalement en Île-de-France. Pas d’inquiétude, la présence de ces sapins labellisés sera renforcée au fil des années.

Adopter un sapin: Le site Treezmas nous propose d’adopter un sapin sur internet, de choisir un créneau de livraison, de profiter de son sapin avant de le rendre après les fêtes de Noël. L’équipe de Treezmas vient rechercher le sapin pour lui donner une seconde vie.

Privilégiez plutôt l’achat de vos sapins dans les jardineries, pépinières et chez des fleuristes,. L’enseigne Botanic “responsable” : vous aurez plus de chances de trouver un sapin de qualité, et pourrez discuter avec le vendeur pour connaître la provenance du sapin.Évitez les sapins blancs recouverts de neige artificielle. Cette dernière renferme des composés polluants pour votre intérieur et empêchent le sapin d’être recyclable.

Et après les fêtes ?

Passé Noël, vous avez deux options: planter votre sapin ou le recycler. Pour planter votre arbre de Noël, n’attendez pas trop longtemps car la chaleur des maison est l’ennemi n°1 des sapins. Vous ne pourrez replanter votre sapin uniquement si il est en motte ou en pot de terre.  Si les températures sont glaciales et que le sol est gelé, attendez le redoux pour le planter et. gardez-le à l'extérieur en veillant à protéger le pot si besoin.

Seconde option, recyclez votre sapin. Certain mairies ou enseignes vous proposent de reprendre les sapins en chargeant du recyclage. Renseignez-vous auprès de votre municipalité, il y a parfois des jours de collectes. Pensez à emballer votre sapin avec le Sac à Sapin proposé par l’ONG Handicap International. En plastique végétal 100 % compostable, il peut servir de décoration et être pris en charge par la déchetterie. En vente en grande distribution, il coûte 5€ dont 1,50€ minimum est reversé à Handicap International.

Commentaires