Mode éthique : des étudiants de l’Esmod utilisent des filets de pêche pour leurs créations

Par Elodie-Elsy Moreau publié le
406 lectures

Voici une initiative qui prouve qu’il est possible de faire rimer recyclage avec mode. Robes, sacs, ceintures… des apprentis stylistes de l’Esmod Lyon ont travaillé une matière première originale : les filets de pêche. Et le pari est plutôt réussi !

Redonner une seconde vie aux filets de pêche, telle était la mission des élèves de première et deuxième année de l’Esmod Lyon. Et celle-ci a été accomplie avec brio ! En partenariat avec l’association Project Rescue Ocean, qui sensibilise le grand public, et surtout la jeunesse sur l’état de l’environnement du littoral, 120 élèves ont réalisé une collection mêlant recyclage et élégance. Il faut savoir que les filets de pêche font partie des macrodéchets de l’océan les plus répandus. Abandonnés en mer, ils entraînent bien souvent des étouffements, ou étranglements d'animaux marins, qui s’y retrouvent piégés.
Pour mener à bien ce projet, Benoit Schumann et Romain Guerrero, les présidents de l'association ont apporté à l’école de mode 2,5 tonnes de filets de thoniers, récupérés par les marins-pêcheurs de Bézier. Robes, ceintures, tops, vestes… les étudiants ont redoublé d’imagination pour les sublimer, les transformer, les tisser. Ils ont exposé leurs créations le 2 avril dernier au sein de leur établissement. Celles-ci seront ensuite présentées lors d'un défilé prévu le 6 juillet 2018, à Bézier-Plage, lors d’un événement organisé par Project Rescue Ocean.

D’autres initiatives pour recycler les filets de pêche

 

Le recyclage des déchets maritimes, notamment des filets, est une véritable préoccupation environnementale. Afin de réduire cette pollution, plusieurs acteurs ont décidé de prendre les devants.
Depuis 2011, la société Aquafil recycle des filets de pêche et les transforme en une fibre textile de nylon, recyclable à l’infini : Econyl. D’ailleurs, en 2016, le géant Levi’s s’est associé à cette entreprise pour fabriquer une collection de jeans. Le recyclage des filets de pêche est en effet une excellente alternative au coton. 
Dans un tout autre genre, Bureo, une entreprise basée au Chili, transforme depuis quelques années les filets de pêche en planches de surf, lunettes de soleil ou encore en skates. 

Commentaires