Sentinelles de la nature, l’application mobile qui protège l’environnement

Par Cécilia Ouibrahim publié le
1074 lectures

Le 5 juin, c’est la Journée mondiale de l’environnement. L’occasion de s’intéresser à une nouvelle application mobile, protectrice de l’environnement. “Sentinelles de la nature” permet aux citoyens de signaler les nuisances environnementales ainsi que les initiatives 100 % écolo près de chez eux.

Quelques atteintes à la nature ont été signalées en Bretagne, en Alsace ou encore en Auvergne. Rien à signaler en Bourgogne, Franche-Comté ou Aquitaine pour l’instant. Lancée par plusieurs associations environnementales dont France Nature Environnement, l’application Sentinelles de la nature s’apparente à une véritable action citoyenne et s’est déployée fin mai à l’échelle nationale. Aujourd’hui, le projet a été rejoint par 9 fédérations régionales associatives, abritant différents territoires. Parmi eux, l’Auvergne-Rhône-Alpes, la Bourgogne Franche-Comté, la Bretagne, le Grand Est, le Limousin et la Normandie.

Une action citoyenne environnementale

Ce dispositif offre la possibilité aux citoyens de mettre en lumière les initiatives positives et de contribuer ainsi à la préservation de la planète. Le but : permettre à tout citoyen d'être une vigie de l'environnement.

"A l’aide de cet outil, le temps est venu pour les hommes et femmes de bonne volonté de se prendre en main et de construire ensemble une vigie collective et citoyenne au service d’un avenir désirable", précise dans un communiqué, Arnaud Schwartz, pilote du projet au sein de France Nature Environnement.

Les citoyens peuvent aussi signaler des dégradations environnementales (cours d'eau pollué, décharge sauvage, destruction de zones humides, etc.) et ainsi agir main dans la main avec les autorités compétentes et les associations du mouvement France Nature Environnement pour alerter ou dissoudre ces ravages. Ainsi, cet outil permet aux défenseurs de l’environnement de renforcer leur veille écologique en sensibilisant et mobilisant largement citoyens et acteurs du territoire.


Capture d'écran de la carte participative des dégradations ou des initiatives favorables à l'environnement sur le site de Sentinelles de la Nature. 

Agir pour l’environnement en un simple clic

L’application complète le dispositif déjà existant via la plateforme numérique sentinellesdelanature.fr. Le principe est simple. Il suffit de géolocaliser le "point noir" et de le décrire en envoyant (si possible) des photos. En quelques clics, les informations répertoriées sont transmises aux référents associatifs de la région concernée qui vont analyser la situation et éventuellement solliciter l'intervention des autorités locales.
Les utilisateurs à l’origine des signalements deviennent alors « Sentinelles » et peuvent suivre l’avancement des démarches entreprises et modifier leur signalement en apportant de nouveaux éléments. Ils demeurent donc des contributeurs actifs s’ils le souhaitent et poursuivre leur lutte contre les atteintes à l'environnement. Les citoyens peuvent également signaler des initiatives locales favorables à la biodiversité. Parmi les interventions positives répertoriées, des brigades et associations qui mènent des actions d’éducation à l’environnement et qui luttent contre les dépôts sauvages et la pollution des eaux.

“Faire connaître ces éléments (favorables, ndlr), c'est une manière de les partager et d'inciter peut-être d'autres à faire pareil.” précise Pascal Blain, le président de France Nature Environnement pour la région Bourgogne Franche-Comté.

Sources :
Communiqué de France Nature Environnement

Commentaires