Qu’est-ce que la pédagogie Montessori ?

Montessori école
Montessori : en quoi consiste cette pédagogie ?
Par Dorothée Blancheton publié le
2876 lectures

Sur Internet, dans les magasins, on voit de plus en plus de produits estampillés Montessori. Derrière ceux-ci se cachent une vraie pédagogie fondée par le Dr Maria Montessori et qui s’est répandue à travers le monde par le biais de structures d’accueil pour les enfants et d’écoles. Quels sont les grands principes de cette pédagogie ? A quel âge peut-on y initier son enfant ? Explications.

La pédagogie Montessori connait un regain d’intérêt depuis quelques années. Ainsi, l’on voit de plus en plus d’ouvrages, de matériels ou d’outils éducatifs, de lieux d’accueil et d’écoles reposant sur cette pédagogie. Celle-ci est issue du travail de Maria Montessori, l’une des premières femmes médecin, née en 1870 en Italie. Au cours de ses expériences professionnelles, elle étudie le développement de l’enfant. Elle reprend et développe notamment le matériel de deux éminents médecins français, Jean Itard et Edouard Seguin, pour les déficients sensoriels. Mais c’est véritablement en 1907, avec l’ouverture de la première Casa dei bambini (Maison des enfants), dans un quartier pauvre de Rome où elle reçoit des petits de 3 à 6 ans, qu’elle élabore sa pédagogie. Les divers voyages de Maria Montessori à travers le monde lui démontrent les besoins fondamentaux et universels des enfants.  

Les "périodes sensibles"

Elle remarque ainsi que l’enfant passe par des "périodes sensibles" pendant lesquelles il se concentre sur une compétence précise qui capte son attention. Il y a ainsi la période sensible de l’ordre (0 à 6 ans), du mouvement (entre 0 et 5 ans), du langage (0 à 6 ans), du raffinement sensoriel (0 à 6 ans), du développement social (2,5 à 6 ans) et des petits objets (entre 1 et 2 ans). La pédagogie Montessori propose donc des activités à l’enfant dans ces divers domaines pour répondre à ses besoins au bon moment. Si celui-ci ne peut pas expérimenter ces concepts pendant ces périodes, il lui faudra fournir par la suite de plus gros efforts pour les acquérir.
De plus, selon le Dr Montessori, il y a quatre plans de développement qui permettent à l’enfant d’atteindre la maturité :

  • De 0 à 6 ans : "aide-moi à être et à faire par moi-même"
  • Entre 6 et 12 ans : "aide-moi à penser par moi-même"
  • Entre 12 et 18 ans : "aide-moi à être avec les autres" 
  • Entre 18 et 24 ans :  "aide-moi à m’engager dans la société et à m’y investir"

Dans cette philosophie, l’enfant est acteur à part entière de sa construction. L’éducateur ou l’enseignant est là pour lui proposer un environnement approprié afin qu’il puisse développer et révéler son potentiel.

Aider l’enfant à devenir autonome

La pédagogie Montessori repose ainsi sur le désir d’apprendre et de devenir autonome. L’éducation y est perçue comme "une aide à la vie". L’environnement Montessori laisse donc la liberté aux petits de choisir leur activité parmi plusieurs propositions répondant aux enjeux des périodes sensibles. L’éducateur présente le matériel et les activités de manière individuelle à l’enfant. Ce matériel est conçu de manière à ce qu’il puisse s’auto-corriger. Celui-ci tâtonne, essaye, fait des erreurs, recommence. Il peut y consacrer le temps qu’il souhaite, se concentrer et avancer à son rythme. Il part de l’expérience pour comprendre et construire un raisonnement. L’éducateur, lui, se tient en retrait. Il intervient de manière ponctuelle et discrète pour que l’enfant fasse au maximum par lui-même et gagne en confiance.

Différentes structures d’accueil et écoles

L’Association Montessori Internationale, fondée en 1929 par Maria Montessori, continue d’œuvrer à son développement et diverses structures à travers le monde proposent un environnement Montessori. De la naissance jusqu’à ce qu’il marche, l’enfant peut ainsi être accueilli dans un Nido. Maria Montessori a créé le premier dans les années 1920. Puis, jusqu’à ses 3 ans, le petit est reçu dans la Communauté enfantine. Les activités proposées l’aident dans son développement sensoriel, sa coordination, son langage et son autonomie.
De 3 à 6 ans, l’enfant peut rejoindre la Maison des enfants. Le matériel de "vie pratique" lui apprend à acquérir de l’autonomie dans son quotidien. Le matériel sensoriel lui permet d’expérimenter pour saisir des notions abstraites. Dans ces écoles, il n’y a pas de classe par tranche d’âge. Les enfants sont réunis afin de diversifier les liens et de favoriser l’entraide. Les petits sont ainsi stimulés par les aînés, tandis que ceux-ci constatent leurs progrès, développent leurs compétences sociales et renforcent par la même occasion leur estime d’eux-mêmes. Le matériel est proposé en exemplaire unique ce qui évite la compétition entre les enfants qui apprennent à patienter et à tenir compte des besoins de l’autre.
La scolarité se poursuit en école élémentaire de 6 à 12 ans et en école secondaire de 12 à 18 ans en respectant toujours ces grands principes. L’objectif reste de favoriser le développement du jeune, de l’accompagner dans ses découvertes à travers des projets individuels ou en groupe, de l’aider à trouver sa place et plus tard sa voie professionnelle.

Un coût élevé

Plusieurs écoles existent un peu partout en France. Leur coût généralement élevé s’explique par le fait que, bien qu’elles suivent le programme de l’Education Nationale, la plupart sont hors contrat et ne bénéficient d’aucune aide. Les frais s’élèvent alors entre 250 et 1000 € par mois pour les parents.
Cependant, des écoles privées sous contrat avec l’Etat et même des écoles publiques, tendent à inclure certains préceptes de la pédagogie Montessori dans leurs cours, en fonction de leurs possibilités. Une alternative, moins complète mais plus abordable, pour initier son enfant à cette pédagogie.

Pratique :

Valeurs, pédagogie, écoles Montessori, retrouvez plus d’informations sur le site de l’Association Montessori de France


 

Commentaires