La piscine Les Ocybelles pour une baignade 100 % naturelle

piscine écologique
Piscine écologique : direction Les Ocybelles pour une baignade 100 % naturelle
Par Claire Villard publié le
1364 lectures

Lac ou piscine, vous hésitez encore ? Et si vous testiez la "baignade naturelle", concept de plus en plus en vogue, qui consiste à barboter dans un bassin d’eau filtrée uniquement grâce à des plantes ? Zoom sur le site des Ocybelles, dans les Hautes-Pyrénées.

Tout le monde n’a pas les moyens de s’offrir une piscine écologique. En revanche, si vous habitez ou passez dans les Pyrénées le temps d’un séjour, vous pourrez vous rendre dans l’un des lieux de baignade qui utilise ce même système 100 % naturel. Ça se passe du côté de Saint-Laurent-de-Neste (65). L’espace de baignade "Les Ocybelles" n’utilise aucun produit chimique pour traiter l’eau, mais uniquement des plantes. Il prospère dans les 400m2 de lagune qui entourent le bassin de détente. Le principe est à la fois simple et complexe : simple parce qu’il s’agit d’un processus naturel - reproduit certes par la main de l’homme-, et complexe parce que l’équilibre fragile peut être rompu facilement. Janine Esquerre, vice-présidente de la Communauté de communes de Saint-Laurent-de-Neste à l’origine du projet, revient sur le fonctionnement de ce site soigneusement protégé : "Parmi les plantes de la lagune, on trouve les phragmites, une variété de roseaux qui sert à la minéralisation de l’eau, ainsi que des massibles de la famille des joncs, qui eux, sont utilisés pour l’épuration. De chaque côté du bassin, on trouve une zone de régénération de l’eau, qui lui permet de s’oxygéner." Les baigneurs sont invités à se rafraîchir dans une zone de 800m2, entourés par ces plantes hygrophytes, les nénuphars et les libellules.
En somme, dans un cadre enchanteur, où leur empreinte écologique, en plus, est nulle.

Un équilibre fragile

Inutile de compter passer la journée entière sur le site : les visiteurs ne sont autorisés que les après-midis. Chaque matinée est consacrée à un entretien minutieux. "L’Agence régionale de la santé vient pratiquer des analyses très régulièrement, explique Mme Esquerre. Tous les jours, nous nettoyons le biofilm qui se dépose sur les marches du bassin, sur le plan d’accès aux personnes en situation de handicap, ou encore sur les buses par lesquelles arrive l’eau. » Et tout cela sans aucun produit. "Uniquement de l’huile de coude ! "

Pas de crème solaire ou de gel douche classique

Afin que le site reste propre et protégé, plusieurs consignes sont à respecter par les baigneurs. Contraintes qui se transforment rapidement en avantages à y regarder de plus près. D’abord, le nombre d’entrées journaliser est limité, pas plus de 262 personnes. Au-delà, des bactéries se développent. Mais c’est finalement l’assurance de ne pas se bousculer sur les berges du bassin et de passer un moment familial agréable. Ensuite, l’interdiction formelle de crème solaire dans l’eau, "même la plus bio !", dixit la responsable des lieux. Néanmoins, celle-ci est autorisée pour bronzer. "Nous demandons simplement à toute personne qui utilise une crème solaire de passer par la case douche avant de retourner dans l’eau. Les gels douche classiques ne sont pas autorisés, nous mettons à la disposition de tous un savon au pH neutre. Pour les enfants, les t-shirts en lycra sont acceptés s’ils se douchent avec."

Bienfaits pour le corps et conscience écologique

"La peau est particulièrement douce après le bain, assure Mme Esquerre. La sensation est vraiment agréable".  Contrairement à une séance en piscine, la peau ne tire pas, et on oublie les yeux rouges. L’idée de nager en toute sécurité dans un cadre parfaitement naturel a de quoi séduire. Et l’aspect pédagogique de ces bassins de baignade permet de prendre conscience de l’impact de l’homme sur son environnement, et de la fragilité d’un milieu vivant : cela peut être par exemple, l’occasion de sensibiliser les enfants entre deux plongeons. Une manière également de découvrir de nouvelles variétés de plantes.

D’autres sites de baignade naturelle en France

Si les Hautes-Pyrénées sont éloignées de votre lieu de vacances cet été, rassurez-vous, il existe une vingtaine de sites comme les Ocybelles dans plusieurs départements de France. Notre sélection :

  • Loir-et-Cher : Baignade naturelle du Grand Chambord, Mont-près-Chambord, 02 54 79 01 81, www.baignadenaturelle-grandchambord.fr
  • Haute-Savoie : Biotope, Combloux, 04 50 58 60 49, www.ete.combloux.com
  • Loire : Baignade naturelle de Lorette, 04 77 73 30 44, www.baignadenaturelledelorette.fr
  • Rhône : Lac des sapins, Cublize, 04 74 89 58 03, www.beaujolaisvert.com
  • Côte d’or : Baignade naturelle et loisirs aquatiques de Montagny-lès-Beaune,  03 80 22 92 02, www.beaunecoteplage.com
  • Alpes maritimes : Bassin de baignade biologique, Roquebillière, 04 93 02 03 84, www.vesubian.com/roquebilliere/OT-ROQUEBILLIERE/office-tourisme-roquebilliere.html

Pratique :

Les Ocybelles, ouvert tous les jours en juillet et août, du lundi au jeudi de 14 heures à 19 heures et du vendredi au dimanche dès 12 heures. Attention, fermeture le 2 septembre.
Contact : 05 62 39 66 75 et sur www.ocybelles.fr

Tarifs : 4€ pour les adultes et les plus de 12 ans, 3€ pour les enfants de 4 à 11 ans, gratuit pour les moins de 4 ans.

Commentaires